écrit par Brigitte & JJ Rolland - © photos Brigitte Lachaud le 3 février 2018 0 Commentaire

La 13ème édition de la Biennale Monégasque de Cancérologie se déroule du mercredi 31 janvier au samedi 3 février 2018 au Grimaldi Forum. 

Sous la présidence scientifique du Professeur Xavier Pivot – Chef du Pôle Cancérologie au CHU de Besançon – ce congrès multidisciplinaire permettra à plus de 1200 professionnels d’échanger sur l’état des connaissance et les avancées thérapeutiques dans la prise en charge des cancers du sein,

gynécologiques, pulmonaires, digestifs, urologiques, hématologiques, des voies aéro-digestives supérieures, des tumeurs du système nerveux central, des mélanomes et des sarcomes. 

vidéo cliquez

Les experts du secteur débattront de l’émergence des biosimilaires, des dernières innovations et nouvelles molécules.

Sous le Haut Patronage de S.A.S le Prince Albert II de Monaco, rassemble depuis mercredi et jusqu’à samedi quelque 1.200 experts de renom. Parmi eux, des médecins et scientifiques de Monaco.

Autres sujets majeurs et d’actualité affrontés : la génétique en cancérologie, les actualités en radiothérapie et en imagerie oncologique, les soins de support, sans oublier les enjeux liés aux évolutions réglementaires, au prix et au remboursement des médicaments. 

Pour la troisième fois consécutive, un Appel à Candidature est lancé pour récompenser – à travers le Prix Michel Hery – 3 jeunes chercheurs, afin de leur apporter un soutien financier dans leurs recherches et travaux sur le sujet.

Un nouveau Prix dans le domaine de la Pharmacie Clinique visera à récompenser, sur le même modèle, les travaux scientifiques de 3 jeunes pharmaciens. 

Tous les deux ans ce rendez-vous de la cancérologie française permet à 1 200 professionnels de se rencontrer, et d’échanger sur l’évolution et les progrès de la cancérologie.

Il représente le premier congrès national de cancérologie générale et aborde de multiples thèmes.

C’est en présence du Prince Albert II, que le Prix Michel Hery fondateur de la Biennale de cancérologie, a été remis à trois jeunes chercheurs :

Alexandre de Nonneville, Prix 5000 € pour la Meilleure Publication, impact d’une chimiothérapie adjuvante dans les cancers du sein.

Maeva Dufies, Prix 2000 € pour le Travail Original, un nouveau marqueur pronostique et une nouvelle  cible thérapeutique dans le cancer du rein. 

Louis Jacob, Prix 2000 € pour le Meilleur Travail original, incidence de la dépression et de l’anxiété chez des femmes nouvellement diagnostiquées avec un cancer du sein, ou un cancer de l’appareil génital en Allemagne.

Le Prix Albert Ier a été récompensé à un Monégasque, le Dr Gilles Pagès, Directeur de Recherche Inserm à l’Institut vieillissement et cancer de Nice, et chargé de mission auprès du Centre scientifique de Monaco pour ses travaux, concernant l’angiogenèse tumorale.

Le Comité scientifique est composé d’experts en cancérologie reconnus au niveau national, ainsi que Monaco et Région Paca, comme le professeur Patrick Rampal, Président du Conseil d’administration du Centre scientifique de Monaco, l’Agence de recherche scientifique en Principauté; le Dr Cécile Ortholan, chef du service de Radiothérapie du CHPG.

Le Dr Georges Garnier, responsable du service d’Oncohématologie au CHPG; le Dr Gilles Pagès, Directeur de recherche Inserm à l’Institut cancer vieillissement de Nice (Ircan) et chargé de mission au Centre scientifique de Monaco, et le professeur Patrice Viens,

Directeur de l’Institut Paoli Calmettes, Centre de lutte contre le cancer à Marseille et Président d’Unicancer.

 

 www.biennalecancerologie.org 


Translate »
error: Contenu Protégé !!!