écrit par Brigitte & JJ Rolland - © photos Brigitte Lachaud le 4 mars 2018 0 Commentaire

Le Carnaval de Nice 2018 continue sur sa lancée. Ce mercredi une Bataille de Fleurs historique. Un temps fort sous les confettis et quelques légers flocons ! La neige s’est invitée au Carnaval. 

Avec 2 degrés, le public présent mais bien emmitouflé. Le show était sous un ciel laiteux, malgré cette température glaciale. ​

50 000 tiges et 5 tonnes de mimosa par Bataille de Fleurs, 18 mannequins animant les chars, 45 troupes d’Art de la rue et de musique représentant 11 pays.

Une Reine et ses dauphines, voici le spectacle de la Bataille de Fleurs du 28 février du Carnaval de Nice, en cliquant sur la fléche.

Des tribunes et promenoirs bien remplis, décidés à faire la fête, même sous le saupoudrage sibérien.

Trop contents de voir défiler seize chars parés comme des printemps ambulants, animés de jolies filles du cosmos, stoïques dans leurs mini-costumes,

souriantes sous leurs spectaculaires maquillages signés de l’École européenne d’esthétique.

Des troupes… Des groupes… « Brésil ! Brésil ! », scande une partie de la tribune Phocéens en surchauffe.

Les Brésiliennes ondulent, mais, cette fois, leur sensualité callipyge est recouverte de lamé argent de la tête aux pieds.

On se trémousse comme elles, histoire de penser chaleur carioca. La Brigade d’Agitateurs de Tribunes remue elle aussi, sautant d’un char à l’autre, multipliant les acrobaties, escaladant les gradins,

faisant partir des salves de paillettes aériennes, distribuant des brassées de fleurs.

Le public en redemande, grappille des fragments d’horticulture azuréenne,

se fiche souverainement du mercure en déroute. Comme tous les autres enfants, arc-boutés aux rambardes, et sa petite copine ont le regard ébahi.

Les yeux écarquillés de l’émerveillement devant la chorégraphie féerique qui se déroule à leurs pieds.

Après tout, la Reine du Carnaval, c’était bien la reine des neiges…

Le spectacle grandiose et animé par des artistes et des danseurs : costumes colorés, défilé, numéro de dressage de chevaux…

C’est un cortège de mises en scène végétale. Cela représente un long et méticuleux travail effectué par les maîtres de l’art du piquage que sont les fleuristes. 

Les costumes naissent dans un atelier de création à la maison du Carnaval de Nice.

Ce sont des créations uniques conçues sur le thème de l’espace.

 


Translate »
error: Contenu Protégé !!!