écrit par chris Lac le 23 mai 2018 0 Commentaire

Un Certain Regard, section parallèle du Festival de Cannes, met en perspective un cinéma plus original et audacieux que celui de la sélection officielle.Elle fait concourir les films originaux et favorise la découverte de nouveaux talents.

La sélection annuelle 2018 mettait en lice 18 films de toutes nationalités dont 6 étaient des premiers films.

Présidé par Benicio Del Toro (acteur, prix d’interprétation masculine à Cannes en 2008 pour son rôle de Che Guevara de Soderbergh), le Jury était composé d’Annemarie Jacir (réalisatrice et scénariste, palestinienne), Kantemir Balagov (réalisateur, russe), Virginie Ledoyen (actrice, française), et Julie Huntsinger (directrice exécutive du Festival du Film de Telluride, américaine).

LE PALMARÈS 2018

Le Grand Prix a été attribué vendredi 18 mai-devançant de vingt-quatre heures l’annonce de la Palme d’or-au film suédois Gräns (Border) du réalisateur danois d’origine iranienne, Ali Abbasi.

L’auteur, qui avait déjà étonné l’an dernier avec son premier film Shelley, propose cette année un thriller étrange et remarquable dont il a trouvé l’inspiration dans la Suède voisine et dans sa littérature.

La franco-marocaine Meryem Benm’Barek a, quant à elle, remporté le Prix du meilleur scénario pour Sofia (une jeune femme se retrouve dans l’illégalité car enceinte en dehors du mariage) et l’ukrainien Sergei Loznitsa, a reçu le Prix de la mise en scène pour « Donbass » (pamphlet politique, regard documentaire sur une région meurtrie de Russie).

L’acteur belge Victor Polster, 16 ans, décroche le Prix d’interprétation pour sa performance exceptionnelle (incarnation d’un ado qui veut se transformer en femme) dans « Girl» du flamand Lukas Dhont.

Enfin, un Prix spécial a été décerné au réalisateur portugais João Salaviza et la réalisatrice brésilienne Renée Nader pour « Chuva é cantoria na aldeia dos mortos »(la dure réalité d’un jeune indigène brésilien confronté à la culture urbaine après s’être évadé de son village)

«Nous pensons que parmi les 2000 films proposés au Festival cette année, les 18 sélectionnés au Certain Regard – depuis l’Argentine jusqu’à la Chine – sont tous à leur manière des vainqueurs» a déclaré au nom du Jury, son Président, Benicio Del Toro. «Au cours des 10 derniers jours, nous avons été extrêmement impressionnés par la grande qualité du travail présenté, mais au final nous avons été particulièrement émus par les 5 films distingués», a-t-il conclu.

Benicio del Toro et les lauréats Un Certain Regard 2018 © C. Bouillon / FDC

Les « Prix Un Certain Regard » qui devancent de vingt-quatre heures l’annonce de la Palme d’or, ont été proclamés le vendredi 18 mai 2018.

Précisons que le Grand Prix décerné au meilleur film de la section, consiste en une aide à la distribution en France : 30 000 € au distributeur français du film primé. Depuis 2005, le prix est doté par la Fondation Groupama pour le cinéma.

Le Palmarès 2018

PRIX UN CERTAIN REGARD

GRÄNS(BORDER) de Ali ABBASI

 PRIX DU SCÉNARIO

SOFIA de Meryem BENM’BAREK

PRIX INTERPRÉTATION

Victor POLSTER pour GIRL de Lukas DHONT

 PRIX DE LA MISE EN SCÈNE

Sergei Loznitsa pour DONBASS

 PRIX SPÉCIAL DU JURY

CHUVA É CANTORIA NA ALDEIA DOS MORTOS
(Les Morts et Les Autres) de João SALAVIZA et Renée NADER MESSORA

 


Translate »
error: Contenu Protégé !!!