CANNESERIES 2018- 1er FESTIVAL DES SÉRIES : Sorties Média Presse
écrit par Brigitte & JJ Rolland - © photos Brigitte Lachaud le 12 avril 2018 0 Commentaire

CANNESERIES, Festival International des Séries de Cannes, lance sa première saison du 4 au 11 avril 2018. Cet événement a pour vocation de valoriser et incarner les séries du monde entier, comme un porte-voix de ce nouvel art populaire et ultra créatif.

Cet événement s’inscrit naturellement dans un écosystème de l’image fort, se déroulant en parallèle au MIPTV et s’adossant à la ville mondialement reconnue de Cannes. 

Ce projet ouvert à tous, organisé par une association indépendante présidée par Fleur Pellerin, prône des valeurs d’excellence.

Sa volonté est de réunir le meilleur des intervenants du monde des séries, de faire émerger les talents de demain, et de créer une compétition internationale incontournable, pour les séries de tous les genres et de tous les formats.

La ville de Cannes s’ouvre comme un dialogue et une découverte autour de la série, avec des séances pour des séries patrimoniales dans toute la ville, des master classes, des rencontres, du contenu digital.

Sur les marches du palais, de prestigieux invités dont Patrick Dempsey. Le jury et son président Harlan Coben pour célébrer ce bel événement, retransmis en direct sur la chaîne cryptée (principale partenaire financier privé de l’événement) et présenté par  Kyan Khojandi. 

Les séries en compétition

AQUÍ EN LA TIERRA (Mexique) – CACCIATORE – THE HUNTER / Il Cacciatore (Italie) – FÉLIX (Espagne) – KILLING EVE (États-Unis) – MIGUEL (Israël) – MOTHER (Corée du Sud) – STATE OF HAPPINESS / Lykkeland (Norvège) – THE TYPIST / Die Protokollantin (Allemagne) – UNDERCOVER (Belgique) – WHEN HEROES FLY (Israël)

L’équipe de tournage de »The Typist » à la conférence de presse. Iris Berben, Peter Kurth, Moritz Bleibtreu, Timur Isik, Katharina Schlothauer,    Projection  – Auditorium Lumière – Palais des Festivals

CanneSéries, c’est la toute première édition d’un Festival à l’objectif lumineux : faire rayonner les productions télévisuelles d’ici et d’ailleurs. C’est un Festival tout nouveau, pop, jeune et moderne.

David Lisnard, maire de Cannes, a enfin vu naître le festi­val des séries qu’il avait à cœur de créer. Au côté de Fleur Pellerin, ex-ministre de la Culture qui avait entendu son souhait. Il a inauguré mercredi soir Canne­se­ries. “Vous pour­rez dire “j’y étais” a-t-il lancé à l’as­sem­blée, présente pour cette première édition.

Ce projet ambitieux organisé par une association indépendante présidée par Fleur Pellerin est ouvert à tous. 10 séries en compétition officielle, ainsi qu’aux projections « hors-compétition ».

Ces projections étaient entièrement gratuites et ouvertes à tous, aux professionnels comme au grand public. 

La première, et pas des moindres, c’est Versailles saison 3 qui a fait l’ouverture du Festival. Les deux premiers épisodes de cette nouvelle saison étaient diffusés hors-compétition.

Le festival CanneSeries s’est achevé mercredi 11 avril par une cérémonie avec la projection en avant-première de Safe, la série d’Harlan Coben.

Le choix était difficile pour le jury, présidé par Harlan Coben, avec Paula Beer (actrice), Mélisa Sozen (actrice), Michaël Kenneth Williams (acteur), Cristobal Tapia de Veer ‘compositeur), et Audrey Fouché (scénariste, réalisatrice).

Les dix séries en compétition étaient, d’un excellent niveau, avec des moyens de cinéma et des histoires fortes ancrées dans celle de leur pays d’origine. 

Donnant le ton à la nouvelle célébration internationale des séries, le Grand Auditorium du Palais des Festivals a accueilli le réalisateur Jean-Jacques Annaud qui a présenté des extraits exclusifs de sa première série télévisée «La vérité sur l’affaire Harry Quebert». 
Il pleuvait très fort sur la Croisette, pour la clôture de cette première édition de CanneSéries. Mais le tapis rose du festival a bien tenu le coup.

 


Translate »
error: Contenu Protégé !!!