écrit par Brigitte & JJ Rolland - © photos Brigitte Lachaud le 5 février 2018 0 Commentaire

De la nouveauté dans les cuisines du Park 45, le restaurant gastronomique du Grand Hôtel de Cannes *****  sur la Croisette (06) Alpes-Maritimes. Après le départ de Sébastien Broda pour Cognac, c’est le chef Christophe Poard qui a été choisi pour le remplacer. Le nouveau Chef prend ses fonctions dès la réouverture de l’hôtel, ce 5 février 2018.

Après un parcours prestigieux dans de très belles maisons comme Taillevent et La Vieille Fontaine à Maisons-Laffitte avec François Clerc (2 étoiles Michelin) puis second des grands Chefs Joël Robuchon (Jamin à Paris) et Guy Martin (Grand Véfour à Paris) il prend la direction des cuisines de la Truffière à Paris en 2016.
Auréolé de nombreuses distinctions tant en France qu’en Belgique, il obtient 17/20 dans GaultMillau
et est élu Chef de l’année en 2004.
La cuisine de Christophe Poard est authentique et généreuse, reflet du travail attentionné et précis
d’un Chef passionné…
Selon lui : « Il convient, avant tout, de respecter ce que la nature nous donne avec générosité et
surtout respecter ceux qui pêchent, ceux qui élèvent, ceux qui sèment, ceux qui cultivent et ceux qui
récoltent car les bons produits sont toujours le fruit d’une histoire d’amour entre la nature et les
hommes. Le but suprême est d’essayer d’apporter à ses clients le meilleur du produit et leur donner
envie de le partager. »


Pour chacune des tables, il répond à la même philosophie apprise chez ses pairs : rendre exceptionnel
ce qui est déjà bon.
Toujours prompt à rendre hommage aux beaux produits et particulièrement soucieux de préserver les
saveurs de chaque terroir, Christophe Poard conçoit puis élabore une cuisine contemporaine fine et
délicate aux saveurs franches et précises qui s’appuie sur des bases authentiques.
Dans sa cuisine, chaque saveur s’accorde avec ses compositions et préparations créatives, libres
interprétations très personnelles où chaque cuisson, chaque jus sont aussi rigoureux que sa volonté
d’emmener ses convives, à la redécouverte du goût.
Il se plait à cuisiner le produit brut et réfléchir au produit par rapport à son environnement, pour trouver
des associations osées, mais magistralement maîtrisées, qui lui ressemble comme l’escargot et l’ortie,
bœuf et notes iodées, ou encore volaille et café, afin de créer un troisième goût subliminal le tout
magnifié par l’épice.
Le Chef propose à la rentrée une nouvelle carte de saison où se mêlent des réminiscences gourmandes de ses origines et son talent pour rehausser les goûts et les saveurs : des produits simples aux plus nobles.

 

 


Translate »
error: Contenu Protégé !!!