écrit par Brigitte & JJ Rolland - © photos Brigitte Lachaud le 30 avril 2015 0 Commentaire

L’Exposition universelle de Milan ouvrira vendredi ses portes, dans une ville en ébullition, entre aménagements de dernière minute sur le chantier et manifestations d’opposants, pour six mois, dédiés entièrement aux problématiques de l’alimentation de la planète.

expo Milano monaco

Le ruban sera officiellement coupé le 1er mai en milieu de journée, lors d’une cérémonie, à laquelle devrait participer un aréopage de hauts responsables internationaux, sous la houlette du chef du gouvernement italien, Matteo Renzi.

Milano expo BL 012

« Nous sommes prêts pour l’Expo. Enfin », a déclaré ce dernier mercredi. « Elle pouvait être mieux, elle pouvait être faite ailleurs, elle pouvait être faite avant: ces dernières heures, j’entends beaucoup de critiques, ce qui est normal. Mais elle est là et elle sera très belle ».

Milano expo BL 018

Quelque 140 pays participent à l’événement, qui s’étendra jusqu’à fin octobre, sur le thème officiel « Nourrir la planète, énergie pour la vie ». M. Renzi a indiqué que le premier pavillon qu’il visiterait serait celui du Népal, en signe de solidarité après le séisme qui a frappé le pays.

 

Un chantier de 2,5 milliards d’euros

Sont prévus sur le site de nombreux animations et spectacles, notamment le Cirque du Soleil, ainsi que des aires de jeux, afin de séduire un public avant tout familial et en quête de divertissement. Le prix d’un billet individuel s’échelonne entre 27 et 39 euros, réduit pour les groupes et les familles. Quelque neuf millions ont déjà été vendus. L’Italie espère des retombées de 10 milliards d’euros, dont 5 pour le tourisme.

L’Italie espère accueillir au total 20 millions de visiteurs pendant cet événement, déjà propulsé au rang de « symbole de reprise et de confiance », selon le ministre de l’Economie, Pier Carlo Padoan. De nombreux chefs d’Etat et de gouvernement y sont annoncés, dont le président de la République française, François Hollande, l’Espagnol Mariano Rajoy, et le Russe Vladimir Poutine.

Après des mois de travaux fébriles, 20 heures, voire 24 heures par jour pour les moins avancés des bâtiments, le silence devait retomber jeudi sur l’ensemble du site de l’Expo, le temps d’ultimes contrôles de sécurité.

Selon une journaliste de l’AFP qui a pu pénétrer sur le site mercredi matin, beaucoup restait cependant à faire, pour mettre au propre les quelque 80 pavillons aux formes sophistiquées, qui représenteront les pays et les thématiques impliqués: camions, nacelles et ouvriers étaient toujours à l’oeuvre et les allées restaient encombrées d’obstacles.

Le retard était encore plus flagrant à l’extérieur et en particulier aux entrées du site. Outre une absence quasi-totale de signalisation sur l’autoroute, les parkings étaient déjà saturés avant même l’arrivée du premier visiteur.

La 2ème vie du Pavillon Monaco. Si l’avenir du pavillon monégasque, conçu par l’architecte Enrico Pollini, était déjà envisagé dès les premières étapes du projet, sa réaffectation se dessine aujourd’hui, très concrètement comme une action de développement durable et de solidarité internationale grâce à la Croix Rouge monégasque et burkinabé.

Pour la 1ère fois, un pavillon connaîtra une 2ème jeunesse au lieu d’être détruit. En effet, après l’exposition universelle 2015, le Pavillon Monaco quittera Milan pour le Burkina Faso où il deviendra un centre de formation opérationnel dès 2017. Un projet qui s’inscrit dans la lignée des actions humanitaires menées à l’international par la Principauté.

Le Burkina Faso, classé parmi les cinq pays les plus pauvres au monde, demeurant un réel défi à relever, la Croix Rouge monégasque accompagnera le projet jusqu’à ce qu’il soit rentable et autonome afin d’assurer sa pérennité. Réimplanté sur un terrain de 6,5 hectares appartenant à la Croix Rouge Burkinabé, le pavillon deviendra à la fois centre de formation aux 1ers secours (une des missions de la Croix Rouge monégasque en Afrique), centre de formation professionnelle, mais aussi centre de rencontre et de congrès, permettant notamment de lutter contre le départ des jeunes filles soutien de famille vers la capitale où elles sont en danger.

Milano expo

Les bénéfices générés par le centre permettront notamment de faire face aux défis humanitaires auxquels le pays est confronté. Partenaire, la SMEG (Société Monégasque d’Electricité) installera un champ de panneaux photovoltaïques afin de réduire les coûts de production du projet et apporter de l’électricité. Chaque élément semble avoir trouvé une utilité et sera remployé sur place. Désassemblés, les différents containers ainsi que les équipements seront acheminés par bateau puis par la route, jusqu’à la ville de Loumbila, à seulement 7 Kms du futur aéroport international de la capitale Ouagadougou.

expo Milano monaco

Les containers servant à transporter la verrière seront alors transformés en hébergements d’une cinquantaine de lits. Un centre de réunion verra le jour proposant une salle plénière de 150 places ainsi que 3 salles de 50 places chacune. La Fondation Princesse Charlène participe également au projet par la création d’un mini centre nautique afin d’accueillir les scolaires, dont la zone de jeu s’étend aux abords du barrage, afin qu’ils puissent survivre en cas de chute à l’eau. Un projet qui s’inscrit, tout d’abord, pleinement dans les missions de la Croix Rouge Monégasque dont le budget se répartit pour moitié, dans des actions à l’international et, d’autre part, qui reflète l’engagement de la Principauté comme pays solidaire.

 

Expo 2015 SpA
Via Carlo Pisacane 1

20016 Pero (MI) – Italie
Téléphone +39 028945 9400

www.expo2015.org


Translate »
error: Contenu Protégé !!!