écrit par Brigitte & JJ Rolland - © photos Brigitte Lachaud le 3 juillet 2017 0 Commentaire

C’est ce 22 juin 2017 à la Galerie Lympia à Nice (06) Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, Député, Président du Département des Alpes-Maritimes, et Catherine Grenier, Directrice de la Fondation Alberto et Annette Giacometti, ont inauguré l’exposition »Giacometti l’oeuvre ultime« .

Derrière les grilles en fer forgé, le nouveau centre culturel réuni près de cinquante œuvres. À l’image de la Grande femme I, présentée sur la terrasse, baignée par le soleil et entourée de lauriers, Alberto Giacometti était célèbre pour ses sculptures de corps erratiques, longilignes.

 Cette exposition exceptionnelle, grand hommage à Alberto Giacometti, à ses œuvres ultimes et à l’artiste total qu’il était, présente des œuvres diverses : photographies, lithographies, ainsi que des sculptures de la dernière période.

Car il était bien un artiste complet, qui maîtrisait le dessin et la sculpture, mais qu’il était également capable de parler de son art, et d’avoir une pensée sur son esthétique.

Au fil de l’exposition on comprend mieux les liens qui unissaient Giacometti à la Côte d’Azur, on découvre son atelier, lieu de création et lieu de vie, et l’on perçoit l’évolution des recherches de l’artiste sur la représentation de la réalité, en particulier ce vertige abyssal qui caractérisait son art et donnait à voir les personnages à travers une profondeur.

Pour mieux mettre en valeur l’oeuvre de Giacometti, cette exposition est présentée dans trois espaces distincts de la nouvelle Galerie Lympia : le pavillon de l’horloge, le bâtiment des anciennes galères et la terrasse, avec chacun leur perspective, leurs jeux d’ombres et de lumière.

Avec cette exposition inédite, la nouvelle Galerie Lympia formée d’espaces rénovés de l’ancien bagne de Nice et du Pavillon de l’Horloge du port de Nice, s’inscrit parmi les hauts lieux d’exposition d’excellence.

Après avoir été un bagne maritime au courant du XIXe siècle, il perd son caractère carcéral au début du siècle suivant. Il faut ensuite attendre son acquisition par le Conseil Général des Alpes-Maritimes en 2012, pour que l’édifice trouve une nouvelle finalité: un lieu de valorisation de la création artistique. 


Translate »
error: Contenu Protégé !!!