écrit par Brigitte & JJ Rolland - © photos Brigitte Lachaud le 16 novembre 2017 0 Commentaire
Cette dans une demeure d’exception qui symbolise le luxe et la volupté de la Belle Epoque. Elle fût édifiée en 1867 selon les plans de Charles Garnier, architecte des opéras de Paris et de Monte-Carlo. 
 
Et c’est dans cet endroit prestigieux que le Grand Prix littéraire de la ville d’Antibes (06) Jacques Audiberti a été dévoilé. Fondé en 1989 à l’effet de récompenser une œuvre d’inspiration méditerranéenne.
Le Grand Prix Littéraire de la Ville d’Antibes Jacques Audiberti est attribué chaque année par un jury composé de Pierre Joannon,  Jacques Gantié, Didier van Cauwelaert Président, Marie-Hélène Cazalet,
Jean Léonetti, Simone Torrès-Forêt Dodelin, Dominique Bona et Marie-Louise Audiberti.

Didier van Cauwelaert – Arturo Pérez-Reverte

Ancien grand reporter et correspondant de guerre pendant vingt et un ans, l’écrivain espagnol Arturo Pérez-Reverte né à Carthagène, est un admirateur d’Alexandre Dumas passionné par l’épopée napoléonienne, à laquelle il a consacré cinq romans.
 
Deux hommes de bien, (Hombres buenos) traduit de l’espagnol par Gabriel Iaculli, 22,50 €. On retrouve la verve épique des Trois mousquetaires. La source de la lumière est située dans les quelques décennies qui ont précédé la Révolution française.  

Un feuilleton de cape et d’épée avec beaucoup de digressions. Nos deux héros, infatigables, vont d’auberge en auberge jusqu’à Paris, où ils enregistrent les premiers frémissements de l’orage qui vient et va balayer la monarchie. Tout n’est pas rose pour eux.

Un roman historique intéressant. Il permet de regarder l’artiste au travail. L’histoire prime, et l’écriture rend la lecture agréable. De temps en temps spectaculaire, parfois plus calme, souvent humoristique, toujours passionnante.

Membre de l’Académie Royale espagnole, « La parole d’un brave du 17e ». il est sans conteste l’un des plus grands écrivains contemporains. Un roman truffé de personnages pittoresques.

 Ses titres figurent parmi les ventes à succès des librairies, il est actuellement traduit en 35 langues, paru aux Editions du Seuil.
Ses romans, Le Maître d’escrime, Le Tableau du maître flamand (Grand Prix de Littérature policière 1993), La Peau du tambour (prix Jean Monnet 1997), ou encore Le Cimetière des bateaux sans nom (Prix Méditerranée étranger 2001)

Agé de 66 ans, il partage aujourd’hui sa vie entre l’écriture et sa passion pour la mer et la navigation.

Parmi ceux portés à l’écran : Le Club Dumas, adapté sous le nom de La Neuvième Porte par Roman PolanskiLe Tableau du maître flamand a inspiré le film du même nom de Jim McBride.

Un film basé sur les Aventures du capitaine Alatriste sorti en Espagne en 2006, ainsi qu’une série télévisée.

 


Translate »
error: Contenu Protégé !!!