LE CABARET MYTHIQUE MADAME ARTHUR FAIT LA FÊTE A LA FRANÇAISE : Sorties Média Presse
écrit par chris Lac le 13 juin 2018 0 Commentaire

 Depuis 2015, le fameux cabaret parisien transformiste d’après-guerre, Madame Arthur, a rouvert ses portes après une fermeture de presque dix ans.

Totalement rénové, le lieu mythique à la renommée internationale, présentait cette semaine un nouveau spectacle intitulé « Amour ».

FRENCH COLLECTION TOUE LA MUSIQUE EN FRANÇAIS

Dans cette bonbonnière, agréable salle de spectacle au décor rouge et or avec sa scène de poche, une joyeuse troupe, sous la houlette du directeur artistique Jérôme Marin alias Monsieur K., enchaîne en tourbillon les tubes français sur le thème de l’amour.

Les créatures travesties et chantantes, artistes de haute volée (invités par Olivier Py à Avignon, ou récemment au CND, Centre national de la Danse),déroulent leur spectacle musical en live et en français, reprenant au piano-voix et à l’accordéon des standards de la  » Belle époque  » jusqu’à la scène actuelle en passant par les années 80.

Tout cela sur un rythme endiablé, et dans une atmosphère burlesque, conviviale et déjantée. Le public, très bon enfant participe spontanément avec grand enthousiasme, reprenant en choeur les grands succès francophones .

De l’émotion de Piaf, aux chorégraphies de Britneys Spears, en passant par le show de Sylvie Vartan et le mystère de Barbara, c’est avec talent et professionnalisme que les artistes chez Madame Arthur revisitent les stars d’hier et d’aujourd’hui

PATACHTOUILLE, À DRAPS OUVERTS

Du jeudi au samedi de 20h à 6 heures du matin, le cabaret Madame Arthur-Le Divan du monde propose des soirées variées à thèmes, par exemple le mercredi 13 juin Patachtouille. Une soirée unique où Julien Fanthou alias Patachtouille, créature chimérique et diva authentique invite, dans ses draps et robes élégantes et fabuleuses, à goûter son répertoire poétique, sensible et sensuel.

DIVAN JAPONAIS #7

Le 14 juin, spectacle en hommage au fameux divan japonais !

Le 3 mars 1894, au 75 de la rue des Martyrs, Blanche Cavelli, artiste lyrique et comédienne française, offrait pour la toute première fois de l’histoire un numéro d’ effeuillage sur la scène du Divan Japonais : « Le Coucher d’Yvette », au Concert Lisbonne, salle de spectacle aussi appelée le Divan japonais, au 75 rue des Martyrs, devenu ensuite le Divan du monde. Blanche y reprend l’histoire d’Yvette qui se déshabille pour aller se coucher mais elle ose pour la première fois procéder au déshabillage complet, ce qui vaut salle comble pour de nombreuses représentations.

C’est à partir de ce soir là que naquit le mouvement « strip-tease burlesque ».

Le cabaret parisien fréquenté par Toulouse-Lautrec, a aussi été rendu célèbre grâce à l’affiche du talentueux peintre.


Près de 125 ans plus tard, Monsieur K., offre à Charly Voodoo, artiste burlesque parisien, la chance d’y recréer une revue « hommage » au Divan Japonais.
Pour cette édition, il sera accompagné d’ un plateau d’artistes fabuleux de la troupe de Madame Arthur : Maria de Nudée, Soa de Muse, Kiki Bégun, Miss Morian ,Anna Petrovna et Patachtouille

LE CABARET MADAME ARTHUR

Ouvert en 1946, il tire son nom de la célèbre chanson du même nom écrite par Paul de Kock en 1850 et interprétée par Yvette Guilbert. On ne compte plus les interprètes qui ont voulu chanter ce succès, que désormais tout le monde connaît, et qui appartient au patrimoine français.

Après la grande artiste qui la lança, on n’oubliera certainement pas les interprétations de Juliette Gréco, Barbara, Micheline Dax et bien d’autres.

Depuis 2015, le cabaret relancé par l’équipe du Divan du monde, salle de spectacle située au numéro 75 de la même rue, propose du jeudi au samedi un spectacle vivant (live) sans enregistrement (playback) ni sosie, animé par une nouvelle troupe de comédiens-chanteurs-musiciens travestis menée par Monsieur K.

 

MADAME ARTHUR (Paroles de Paul de Kock)

(Plusieurs variantes)

Madame Arthur est une femme
Qui fit parler, parler, parler, parler d’elle longtemps,
Sans journaux, sans rien, sans réclame
Elle eut une foule d’amants,
Chacun voulait être aimé d’elle,
Chacun la courtisait, pourquoi ?
C’est que sans être vraiment belle,
Elle avait un je ne sais quoi !

Madame Arthur est une femme
Qui fit parler, parler, parler, parler d’elle longtemps,
Sans journaux, sans rien, sans réclame
Elle eut une foule d’amants,
Madame Arthur est une femme
Qui fit parler d’elle longtemps.

Sa taille était très ordinaire,
Ses yeux petits [ter] mais sémillants,
Son nez retroussé, sa voix claire,
Ses pieds cambrés et frétillants
Bref, en regardant sa figure,
Rien ne vous donnait de l’émoi ;
Mais par derrière sa tournure
Promettait un je ne sais quoi !

Madame Arthur est une femme
Qui fit parler, parler, parler, parler d’elle longtemps,
Sans journaux, sans rien, sans réclame
Elle eut une foule d’amants,
Madame Arthur est une femme
Qui fit parler d’elle longtemps.

Ses amants lui restaient fidèles,
C’est elle qui les renvoyait
Elle aimait les ardeurs nouvelles,
Un vieil amour lui déplaisait
Et chacun, le chagrin dans l’âme,
De son cœur n’ayant plus l’emploi,
Disait : hélas ! une autre femme
N’aura pas son je ne sais quoi !
Il fallait la voir à la danse ;
Son entrain était sans égal
Par ses mouvements, sa prestance,
Elle était la Reine du bal
Au cavalier lui faisant face
Son pied touchait le nez, ma foi,
Chacun applaudissait sa grâce
Et surtout son je ne sais quoi !

De quoi donc vivait cette dame ?
Montrant un grand train de maison,
Courant au vaudeville, au drame,
Rien qu’à l’avant-scène dit-on
Elle voyait pour l’ordinaire
Venir son terme sans effroi,
Car alors son propriétaire
Admirait son je ne sais quoi !

Oh ! femme qui cherchez à faire
Des conquêtes matin et soir,
En vain vous passez pour vous plaire
Des heures à votre miroir,
Élégance, grâce mutine,
Regard, soupir de bon aloi,
Velours, parfums et crinoline,
Rien ne vaut un je ne sais quoi !

 

Madame Arthur

75 bis rue des Martyrs
75018 Paris 
Tel. +33 (0) 1 40 05 08 10
reservation@madamearthur.fr
http://madamearthur.fr


Translate »
error: Contenu Protégé !!!