écrit par Brigitte & JJ Rolland - © photos Brigitte Lachaud le 6 juin 2016 0 Commentaire

Le guide lancé en 1992 par Jacques Gantié, alors journaliste à Nice-Matin, a fêté son 25ème anniversaire dans le cadre somptueux du Monte-Carlo Bay Hotel & Resort.

L’occasion d’un regard en arrière de la restauration azuréenne en un quart de siècle et d’un clin d’oeil sur la nouvelle génération d’aujourd’hui, avec de belles « petites adresses ».

C’est à Monaco, autour de la piscine-lagon du Monte-Carlo Bay Hotel & Resort, que s’est déroulé, le premier cocktail du Guide Gantié 2016 Provence-Alpes-Côte d’Azur , remarquablement organisée par la Société des Bains de Mer, par Frédéric Darnet, Directeur de l’hôtel et Marcel Ravin, chef étoilé du Blue Bay, qui coordonnait les prestations culinaires.

En présence de plus de 700 invités, professionnels de l’hôtellerie et de la restauration des Alpes-Maritimes, de la Principauté et de la Ligurie (Italie) étaient rassemblés autour des buffets en plein air, préparés par les chefs de la SBM – Franck Cerutti (Hôtel de Paris), 

Dominique Lory (Alain Ducasse de l’Hôtel de Paris), Paolo Sari (Monte-Carlo Beach), Benoît Witz (Hôtel Hermitage), Jean-Claude Brugel (Thermes Marins), Alain Cavana, (Sporting de Monte-Carlo), Elio Rossi (Café de Paris) et Eric Guillemaud (Buddah Bar), ainsi que les partenaires du guide, invités, journalistes…. déguster ces délices, pour honorer cet anniversaire était un privilège.

Dans son Edito, Jacques Gantié balaye ce quart de siècle en cuisine. Ce qu’il en retient? « D’abord un grand chambardement depuis le début des années 2000. Il n’y a plus de positions acquises. Les adresses quotidiennes et grands restaurants qui le croyaient se sont bien trompés.

Il y a 25 ans, des établissements semblaient solidement installées. Verger, Outhier et autres. Compétition, mouvement, accélération des modes, saveurs, décor… ont tout bousculé ».

Jacques Gantié  et son équipe sillonne les routes de Provence et Côte d’Azur pour y débusquer les 800 bonnes tables. Il affectionne la cuisine du terroir et sait dénicher les établissements qui ont un bon rapport qualité/prix. C’est aussi un espace dédié aux  chambres d’hôtes, hôtels de charme, carnets d’adresses de pains, miels, fromages, huiles d’olive …

Pour Jacques Gantié : Il n’y a rien de nouveau dans ce mouvement perpétuel, sinon, un changement de rythme. En France, en Europe, la cuisine se connecte à une marche du monde plus éthique équitable, une jeunesse nouvelle bouscule codes et frontières, invente néo bistrots,

lieux éphémères et pop up restaurants, snacking, food trucks, cuisine de rue, restos-épiceries, bars à soupes …   réussi ou approximatif, ce bouleversement est autrement plus excitant qu’il y a vingt cinq ans.

Les chefs et les restaurateurs retenus du guide ne sont pas les seuls à pratiquer un bon rapport entre qualité de cuisine et modération de l’addition.

Mais, nous les avons retenus, parce qu’ils accordent, sans aucun doute, mieux que d’autres, de leurs premiers menus, servis pour la plupart le midi en semaine – juste PRIX et réel PLAISIR. Des produits bien choisis, une cuisine goûteuse, légère, généreuse, parfois inventive…

Deux autres réceptions sont programmées encore pour la sortie du Guide Gantié : dans le Var, lundi 30 mai à L’Hôtel du Castellet (Le Castellet); dans le Lubéron (Vaucluse), lundi 6 juin à « La Bastide de Capelongue » à Bonnieux.

 

www.guidegantie.com

guide_Gantié_2016


Translate »
error: Contenu Protégé !!!