écrit par chris Lac le 3 novembre 2015 0 Commentaire

Comme chaque année, le spectacle médiatique était de rigueur, au restaurant parisien Drouant, où délibéraient les jurys du Goncourt et du Renaudot.

Le Prix Goncourt 2015 a été attribué, ce mardi 3 novembre à six voix, au romancier Mathias Enard pour son roman « Boussole », publié aux Editions Actes Sud.

Il a devancé Tobie Nathan pour « Ce pays qui te ressemble » et Hédi Kaddour pour son livre « Les Prépondérants ».  

« Je suis surpris et très heureux », a-t-il déclaré à la presse dans une cohue indescriptible.

Pour mériter le Goncourt, il faut « une histoire, une écriture, une ambition », avait résumé Bernard Pivot, président de l’Académie Goncourt. Si le lauréat ne reçoit qu’un chèque de dix euros, l’enjeu est ailleurs. Un roman estampillé Prix Goncourt, se vend en moyenne à 400.000 exemplaires, bénéficiant d’une belle visibilité en France et dans l’ensemble des pays francophones.

Delphine Vegan, 49 ans, était quant à elle la seule femme en lice pour remporter le Prix Renaudot  » D’après une histoire vraie, publié JC Lattès. Son livre a déjà été vendu à plus de 107 000 exemplaires, un des meilleurs chiffres de la rentrée. Roman terriblement malin, D’après une histoire vraie, est un livre volontairement placé sous le signe de Stephen King. La romancière s’est dite réjouie de ce prix pour un livre qui était « un pari » pour elle.


Translate »
error: Contenu Protégé !!!