écrit par Brigitte & JJ Rolland - © photos Brigitte Lachaud le 7 février 2016 0 Commentaire

Née en 1985, grâce à la volonté de S.A.R. La Princesse de Hanovre, La Compagnie des Ballets de Monte-Carlo, célèbre son 30ème anniversaire. En trois décennies, le public a pu découvrir une multiplicité de propositions chorégraphiques et passer d’un répertoire à l’autre, pour en apprécier toutes les richesses et les subtilités. Cette vision de l’art chorégraphique, sera réaffirmée tout au long de la saison par Jean-Christophe Maillot, Chorégraphe-Directeur des Ballets de Monte-Carlo.

La suite de la saison 2015/2016 réserve encore des surprises. D’abord, Singing in the Train, une comédie musicale du Centre de Création Vocale et Scénique pour 60 jeunes interprètes en février 2016, puis à nouveau des Imprévus en avril, suivis d’une soirée exceptionnelle, proposée par les danseurs des Ballets de Monte-Carlo en compagnie de Jiri Kylian.

Le mois de mai verra les jeunes danseurs-chorégraphes de la Compagnie, proposer leurs créations en collaboration avec les étudiants en scénographie de l’École Supérieure d’Arts Plastique de la Ville de Monaco.

L’été 2016 sera particulièrement exceptionnel : il commencera en juin avec le Gala de l’Académie Princesse Grace (accompagné par le Jeune Orchestre International de Monte-Carlo). Il se poursuivra avec Letter to a Man, la création de Robert Wilson et Mikhail Barysnikov, qui verra le légendaire danseur, interpréter un spectacle intimiste et poignant, basé sur le journal de Vaslav Nijinsky.

Deux créations de Jeroen Verbruggen et Vladimir Varnanava, seront ensuite présentées en juillet à la Salle Garnier, avant le grand bouquet final de la saison : « la f(Ê)aiTes de la danse ».

Pour célébrer leurs 30 ans, Les Ballets de Monte-Carlo, sortent le grand jeu et investissent le quartier de l’Opéra de Monte-Carlo.

Roméo et JulietteDepuis sa création en 1996 à Monaco par les Ballets de Monte-Carlo, avec dans les rôles titres, Bernice Coppieters et Chris Roelandt, cette oeuvre phare de Jean-Christophe Maillot, a été dansée plus de 300 fois dans le monde et reprise au répertoire de compagnies internationales, telles que les Grands Ballets Canadiens à Montréal, le Ballet de Essen en Allemagne, le Pacific Northwest Ballet à Seattle, l’Atlanta Ballet et le Pittsburgh Ballet aux Etats-Unis, le Korean National Ballet en Corée, le Northern Ballet à Leeds au Royaume–Uni ou encore le Ballet du Grand Théâtre de Genève en Suisse.

 

C’est la troisième fois que le Pacific Northwest Ballet présente cette pièce emblématique de Jean-Christophe Maillot au public de Seattle : 7 représentations du 5 au 14 février au McCAW Hall.

Bernice Coppieters, Maître de Ballet Principal des Ballets de Monte-Carlo, est depuis deux semaines à Seattle, afin de travailler avec les danseurs en préparation des spectacles.

« A remarkable work…like no Romeo and Juliet ballet you’ve seen before: It’s intricate, often achingly beautiful, and never simply pretty. » —The Seattle Times

Roméo et Juliette

Chorégraphie : Jean-Christophe Maillot

Musique : Serge Prokofiev (Roméo et Juliette – Op. 64, 1935-1936)

Maîtres de Ballet : Bernice Coppieters, Giovanna Lorenzoni et Gaby Baars

Scénographie : Ernest Pignon-Ernest

Costumes : Jérôme Kaplan

Lumières : Dominique Drillot

Première du Pacific Northwest Ballet : 31 janvier 2008


Translate »
error: Contenu Protégé !!!