écrit par chris Lac le 4 juin 2015 0 Commentaire
 
Bruno Julliard, premier adjoint à la Maire de Paris, a lancé les travaux, pour mettre fin aux cadenas du Pont des Arts, (75) Paris. Dans une semaine, ils auront cédé leur place à des œuvres de street-art, qui seront inaugurées par l’édile, en attendant la pose à l’automne de panneaux vitrés.
 
Paris_Pont_des_Arts
« Les cadenas, c’est fini ! », a annoncé Bruno Julliard, lors d’une conférence de presse aux abords du Pont des Arts. Il a officiellement lancé les travaux de retrait des grilles. Ils se poursuivront tout au long de la semaine, période pendant laquelle le pont restera fermé. Protéger le patrimoine et assurer la sécurité du public. « Plusieurs centaines de milliers de cadenas sont accrochés sur ce pont. Ils mettent à mal l’esthétisme de l’édifice, détériorent sa structure et sont susceptibles de provoquer des accidents », a rappelé l’édile.
2014-04-28
2014-04-28
Les grilles couvertes de cadenas pèsent chacune plus de 500kg. Régulièrement, l’une d’entre elles se détache de l’armature du pont, faisant craindre une chute sur un passant ou sur un bateau naviguant sur la Seine. Dès le début de son mandat, Anne Hidalgo, Maire de Paris, met fin à cette pratique, en trouvant des solutions alternatives, artistiques et écologiques.
 
 
En juin 2014, la chute d’un garde-corps causée par le poids des cadenas, a confirmé la nécessité d’agir. Dès le mois d’août, une première opération de communication, invitant les amoureux à sceller leur union par un selfie, plutôt que par un cadenas.
En septembre, il a également expérimenté la pose de panneaux vitrés, en remplacement des grilles : une initiative qui s’est révélée concluante et qu’il compte étendre d’ici fin 2015 à l’ensemble du Pont des Arts. Une intervention artistique, en attendant les panneaux vitrés« Il s’agit d’un lieu emblématique, très fréquenté des Parisiens et des visiteurs. Je me réjouis de voir que l’expérimentation de panneaux vitrés, a permis d’aboutir à une solution durable et respectueuse du patrimoine parisien. En attendant leur fabrication et leur pose, j’ai proposé que le pont accueille, une intervention artistique inédite », a expliqué Bruno Julliard
 
Le premier adjoint a fait appel à Mehdi Ben Cheick, fondateur et directeur de la galerie Itinerrance, connu pour avoir notamment coordonné l’an dernier l’exposition collective à la Tour Paris 13. Celui-ci a retenu quatre artistes internationaux de street-art – Brusk, Jace, El Seed et Pantonio – pour qu’ils imaginent des œuvres éphémères, sur le thème de l’amour et de Paris.
 
 
 
Conçues dans leurs ateliers, elles feront figure jusqu’en octobre de garde-corps éphémères. Elles seront inaugurées lundi 8 juin, à l’occasion de la réouverture du pont au public. Les cadenas seront, eux conservés dans un entrepôt de la Ville de Paris, en vue de leur réutilisation pour un nouveau geste romantique.

Translate »
error: Contenu Protégé !!!