écrit par Brigitte & JJ Rolland - © photos Brigitte Lachaud le 10 novembre 2016 0 Commentaire

Ce dimanche 13 novembre 2016, s’annonce déjà comme une édition spéciale et une édition hommage, qui restera longtemps gravée dans les mémoires de chacun. La 9e édition du Marathon des Alpes-Maritimes Nice-Cannes, se déroulera un an, jour pour jour, après les attentats de Paris.

Un hommage sera dédié quelques minutes avant le départ, aux victimes du Bataclan et de Nice. Le maintien de l’épreuve et ses 13700 participants venus des 4 coins du pays et du monde, est donc un symbole fort d’espoir, comme le rappelle Pascal ThiriotPrésident d’Azur Sport Organisation : « Il ne fallait pas céder à la peur » (…) « Il a fallu se battre. On revient de très loin. »

Le départ de l’épreuve sera ainsi donné à 8h00 depuis le Stade Allianz Riviera à Nice, aux côtés notamment de Eric Ciotti, Député, Président du Département des Alpes-Maritimes, de Philippe Pradal, Maire de Nice, de José Cobos, Adjoint au Maire de Nice et Conseiller Métropolitain Nice Côte d’Azur, et de David Lisnard, Maire de Cannes et Vice-Président du Département des Alpes-Maritimes, qui s’alignera, quant à lui, sur la ligne de départ pour sa 8e participation avec le dossard 98.

Tous les regards seront braqués sur le chrono, avec l’espoir d’assister à la naissance d’un nouveau record sur l’épreuve. Sur le papier, kenyan Henry Sugut, est la meilleure référence annoncée, détenteur d’un record personnel en 2h06’58’’ sur le Marathon de Vienne en 2012.

Dans son sillage, ses compatriotes Nixos Machichim, crédité d’un record personnel en 2h08’22’’ et Eliud Kiplagat, vainqueur du Marathon de Lyon en 2h10’44’’ en 2013, devraient jouer des coudes. Mais il ne faudra pas oublier non plus le kenyan Barnabas Kiptum, auteur d’un record personnel en 2h10’29’’. Pour mémoire, depuis 2011, le record chez les hommes est toujours aux mains du kenyan Lukas Kanda en 2h08’40’’.

Côté féminines, l’éthiopienne Biruk Tilahun fait figure de favorite, créditée d’un record personnel de 2h28’11’’, grâce à sa performance sur le Marathon de Dubaï en 2014. Mais, il ne faudra pas oublier la kenyane Emily Rotich, qui compte 3 participations à son actif sur le Marathon des Alpes-Maritimes Nice-Cannes et dont le parcours n’a plus de secret pour elle.

A suivre également en tête du peloton féminin, l’éthiopienne Kedir Zahara, affichant un chrono personnel en 2h33’46’’, la kenyane Lucy Murigi (2h37’45’’) et la française Martha Komu (2h25’33) qui a terminé 10e au Marathon Schneider Electric de Paris en 2015, en 2h33’33’’. Pour mémoire, le record de 2 heures, 30 minutes et 37 secondes enregistré par la kenyane Radiya Roba en 2010 tient toujours.

 

 


Translate »
error: Contenu Protégé !!!