écrit par Brigitte & JJ Rolland - © photos Brigitte Lachaud le 1 septembre 2016 0 Commentaire

14e édition – Du 2 au 4 septembre 2016 – Initialement programmé en juillet, le Festival Tango est reporté du 2 au 4 septembre 2016, en raison de l’attentat de Nice.

Les nuits de Buenos Aires donnent naissance à une musique, une danse, une âme, le Tango.

Trois jours de rythmes, de fièvre, de sensualité, de pas de deux, d’enlacements passionnés… bercés de superbes mélodies, de poésie et de charme des rives du Rio de la Plata… trois jours pendant lesquels les plaintes lancinantes du bandonéon vont gagner la ville.

Si l’esprit même du tango est sorti de la rue, Menton, ma ville est tango, le sublime au cœur de la cité avec les battements sourds de l’Argentine. 

Les nuits des faubourgs de Buenos Aires inventent des pas entrelacés d’illusions et d’espoirs perdus, une voix à la fois douce et envoûtante qui devient parfois rauque en criant la rage et la nostalgie d’un temps passé. Les nuits des faubourgs de Buenos Aires inventent une musique improbable mêlant un savoureux métissage de rythmes indigènes comme le candombe, le lyrisme des violons d’Europe centrale, le sens de la mélodie si particulier des pays d’Europe du Sud, le souffle profond empli de mélancolie aux sursauts syncopés du bandonéon, instrument originaire de Bavière.

Les nuits des faubourgs de Buenos Aires enflamment Menton.

Menton l’exalte sur les trottoirs lors des animations de rue et des apéros-tango en fin d’après-midi… Menton l’ensorcelle avec fièvre, folie et provocation parfois lors des milongas qui investissent l’Esplanade Francis-Palmero jusqu’à tard dans la nuit…

Pendant trois jours, Menton restitue l’âme et la beauté du tango.
Pendant trois jours, Menton s’imprègne de sonorités et de parfums venus d’ailleurs…
Pendant trois jours, Menton s’envoûte des arabesques subtiles et élégantes… trois jours seulement…

Pendant 3 jours, Menton va prendre des allures de Buenos Aires  et vibrer au son du bandonéon, pour la 14ème édition de Ma Ville est Tango.

unnamed (61)

Les nuits des faubourgs de Buenos Aires inventent des pas entrelacés d’illusions et d’espoirs perdus, une voix à la fois douce et envoûtante qui devient parfois rauque en criant la rage et la nostalgie d’un temps passé  inventent une musique improbable mêlant un savoureux métissage de rythmes indigènes comme le candombe, le lyrisme des violons d’Europe centrale, le sens de la mélodie si particulier des pays d’Europe du Sud, le souffle profond empli de mélancolie aux sursauts syncopés du bandonéon, instrument originaire de Bavière.
Laissez-vous happer par l’ivresse et les volutes de cette pensée triste qui se danse. Laissez-vous porter par ces sonorités lointaines et si proches à la fois. Laissez-vous envahir par cette fièvre et cette atmosphère d’un autre temps qui gagnent les rues de la vieille ville.  Laissez-vous enivrer par ces pas et ces figures lascives. Laissez-vous séduire par ces gestes de velours et cet « abrazo » chargé d’émotions. Laissez-vous surprendre par ce bonheur éternel d’un instant éphémère…

Bal Tango, animé par Céline Devèze DJ) / Vendredi 2 septembre. Esplanade Francis Palmero
Apéro Tango / les 2, 3 et 4 septembre, Place du Cap. Pratique de Tango guidée, Esplanade Francis Palméro

 

 

Menton Tango Encuentros
Programme complet :
www.tango-menton.fr/
 
Infos / Billetterie  – Office de Tourisme de Menton classé catégorie 1
Tél : +00 33 4 92 41 76 95

Translate »
error: Contenu Protégé !!!