écrit par chris Lac le 4 septembre 2016 0 Commentaire

C’est une première, ce dimanche 4 septembre 2016, la plus belle avenue du monde sera à nouveau réservée aux piétons et vivra au rythme des drones. Seuls les professionnels pourront y participer. La ville de Paris ouvre des espaces à la pratique des drones de loisir. Elle accueille aujourd’hui son 1er Festival de drones sur les Champs-Élysées. A cette occasion, Anne Hidalgo a présenté les lieux parisiens, qui seront désormais ouverts à la pratique de loisir des drones : l’hippodrome de Longchamp et le Parc de la Villette.

Dès 14 heures ce dimanche et jusqu’à 18 heures, le vrombissement des drones va se faire entendre dans le ciel parisien.
2.600 PME travaillent aujourd’hui dans le secteur des drones civils en France et le secteur emploie plus de 5.000 personnes. La filière professionnelle du drone représente environ 60M€ de chiffre d’affaires en 2015 (hors chiffre d’affaires des ventes de drones de loisir).

Dans ce domaine, 300.000 drones ont été vendus en France en 2015, contre 100.000 en 2014. Le marché devrait être multiplié par 10 d’ici quelques années. L’usage ludique des drones par des particuliers s’étend également.

Afin de répondre à la hausse de ventes de drones civils et à leur utilisation grandissante par des particuliers la Ville de Paris a décidé de valoriser une pratique responsable, sécurisée et respectueuse de la réglementation. C’est pourquoi elle a pris l’initiative, en étroite collaboration avec la Préfecture de Police et la Direction Générale de l’Aviation Civile, de soutenir l’organisation sur les Champs-Élysées du Paris Drone Festival, co-organisé par le Comité Champs-Élysées et l’agence Ubi Bene, et qui a eu lieu dimanche 4 septembre.

Un festival axé sur la pédagogie

Cette première édition était axée sur la pédagogie et le rappel du cadre réglementaire applicable aux activités professionnelles et de loisirs des drones. Elle a permis de sensibiliser le grand public aux usages responsables des drones. Enfants, parents, professionnels du secteur, autorités publiques, associations, startups : tous étaient réunis autour de cette pratique en pleine expansion. Tout au long de l’après-midi, SNCF – partenaire principal du festival – la Préfecture de Police, le Groupe La Poste, DPDgroup, Yuneec, la Fédération Française d’Aéromodélisme (FFAM), la Fédération professionnelle du drone civil (FPDC), Cinemizer, VOGO Sport, ont réalisé des démonstrations d’usage de drones et présenté leurs innovations sur leurs stands d’exposition. Des ateliers gratuits pour les enfants, animés par des startups et des associations, ont également démontré que, derrière l’usage récréatif des drones, pouvaient se développer toutes sortes d’initiations à la programmation informatique et à la fabrication d’objets volants.

Le Paris Drone Festival a également accueilli, pour la première fois dans l’espace urbain, une course de drones regroupant 8 pilotes de drones de renommée internationale.

Bientôt deux zones pour la pratique de drone amateur à Paris

Lors du festival, Anne Hidalgo a annoncé la mise à disposition de deux zones d’aéromodélisme pour la pratique de drone amateur : l’Hippodrome de Longchamp et le Parc de la Villette. Ces sites permettront à tous celles et ceux qui le désirent de faire voler leurs drones, de sensibiliser les nouveaux pratiquants sur la réglementation applicable et les règles de sécurité ainsi que de s’initier sur l’utilisation de leur multi-rotor et de bénéficier d’un encadrement complet.

L’Hippodrome de Longchamp testera le dispositif en accueillant la première session de vol le dimanche 18 septembre. Le Parc de la Villette accueillera la suivante, le dimanche 16 octobre.

Les sites de vol bénéficieront d’un encadrement de la part de Fédération Française d’aéromodélisme (FFAM) qui s’appuiera sur l’Association Mini Racers (AMR) pour l’encadrement humain et l’initiation au vol grâce à la présence de 3 à 6 moniteurs/formateurs.

Ces sites de vol seront ouverts de 10h30 à 17h30, par créneaux de vol d’une heure. Ils seront accessibles à l’ensemble des usagers, débutants comme confirmés. Un débutant bénéficiera d’un encadrement individualisé par un moniteur durant tout le vol (durée de 7 à 8 minutes). Les modalités d’inscription et de pratique seront publiées prochainement par la FFAM et l’AMR, avec le soutien de la Ville de Paris.

La Ville de Paris se réjouit de la réussite de ce premier festival de drones, notamment grâce à l’expertise et la diversité de ses partenaires.

 


Translate »
error: Contenu Protégé !!!