écrit par chris Lac le 10 novembre 2017 0 Commentaire

Le romancier, Philippe Jaenada, auteur de La Serpe, a été choisi par les jurées du Fémina, au 5e tour, par 6 voix contre 4, à Véronique Olmi -auteur de Bakhita (Albin Michel) .

Publié aux éditions Julliard, La Serpe ouvrage sombre et captivant, brosse le portrait d’Henri Girard (le futur auteur du Salaire de la peur), écrivain qui fut accusé puis acquitté d’un triple meurtre commis à coups de serpe,en 1941. 

Philippe Jaenada revient sur l’enquête qu’il a voulu mener avec un angle inédit.

Sur France-Culture l’auteur de La Serpe déclarait, en évoquant le personnage principal de son roman: « Ce type, qui a bénéficié, si on en croit l’opinion publique, de l’injustice dans le sens inverse, qui passe sa vie à combattre contre les erreurs de la société ou de l’administration. Il y avait quelque chose qui me semblait un peu curieux là-dedans et qui m’a poussé à prendre ma voiture pour aller à Périgueux, sur place. La famille considère que j’ai résolu l’énigme. Moi aussi, en tout cas j’espère. Moi, j’ai en tout cas la certitude qu’Henri Girard, dit Georges Arnaud n’a jamais tué personne ».

Dans son roman, il lui fait dire :  « Ce que j’en sais, je l’ai appris dans les livres. Sale gosse, sale type, des claques, insupportable, il ne mue, instantanément, qu’en anéantissant la fortune familiale, et se transforme en nomade combatif qui ne possède rien et vient en aide à ceux qui en ont besoin. Un bon gars finalement », écrit-il.

Philippe Jaenada avait déjà remporté le Prix de Flore 1997 pour son roman Le Chameau Sauvage et été nommé en 2014 aux « Globes de Cristal » dans la catégorie « Meilleur roman-essai » pour Sulak.

Rappelons que le Prix Femina, a été créé en 1904 par des collaboratrices du magazine féminin «La Vie heureuse», afin de constituer une contre-proposition au Prix Goncourt qui consacrait de facto des hommes . Le Fémina est attribué chaque année par un Jury exclusivement fémaris. Il récompense chinin le premier mercredi de novembre à l’ hôtel de Crillon à Paque année une œuvre de langue française écrite en prose ou en vers .

Cette année quinze romans français et treize romans étrangers composaient la première sélection de ce Prix Femina 2017. Au fil des années, se sont ajoutés les Prix Etranger et Essais remis respectivement cette année à John Edgar Wideman   Ecrire pour sauver une vie  (Gallimard) et Jean-Luc Coatalem pour Mes pas vont ailleurs(Stock) .

Ironiquement, depuis 2007, le prix Femina, l’un des plus convoités prix littéraires en France, a été décerné seulement à trois femmes contre huit auteurs masculins.


Translate »
error: Contenu Protégé !!!