écrit par Brigitte & JJ Rolland - © photos Brigitte Lachaud le 3 avril 2012 0 Commentaire

Ce photographe « urbain » se balade dans les capitales du monde mettant en évidence la notion de « ville générique », toutes ces métropoles étant soumises à l’idée qu’elles tendraient vers une uniformisation.

De Shanghai à Berlin en passant par Londres et Lisbonne, il s’amuse à figer des instants interchangeables de l’une à l’autre malgré leur éloignement géographique et leur passé culturel. A l’inverse, il s’attarde à Nice pour l’embrasser autrement, recherchant au coeur de son âme une identité toute personnelle.

Dans cette série, Khaled Youssef joue avec les reflets qu’il utilise comme interface avec la réalité objective, réfléchit à cette image réinventée. Les flaques d’eau, les vitres, les miroirs, toutes ces surfaces réfléchissantes restituent une image déformée, remodelée, fragmentée, visions basculées du monde, comme autant d’esquisses de la Ville.

Les effets spéculaires qui restituent l’image virtuelle de Nice parlent d’onirisme et d’évasion et mettent en doute la tangibilité du monde qui nous entoure.
Il donne à voir une autre grammaire du regard qui analyse l’espace urbain différemment, échappant définitivement aux images du tourisme de masse bien connues à Nice.

Il s’agit en effet de morceaux de bâtis pris en levant ou en baissant les yeux par cet infatigable promeneur-regardeur. En éliminant toute présence humaine, il se concentre sur l’architecture dont la réverbération fortuite constitue autant de tableaux peints sur le motif à la manière des impressionnistes.

Par ses jeux d’optique, par la multiplication des plans dans le cadre, Khaled Youssef fait ressortir la nature paradoxale de la photographie qui transforme notre monde en 3 dimensions en un espace bidimensionnel. Ces intrigants reflets visuels interrogent les limites même de la photographie : ce qu’elle peut reproduire et ce qui se dérobe à ses tentatives de reproductions.

Monique Boghanim – Directrice Artistique MUSEAAV
Nice, Février 2012

Museaav – Musée Espace d’Art Actuel & Virtuel
16 Bis Place Garibaldi Nice 06300
Tél: 0033 04 93 56 21 19
Fax: 0033 04 93 56 21 19
E-mail: info@museaav.com
Ouverture du Mercredi au Samedi de 14h à 19h

Agrandir le plan
Le MUSEAAV se situe en plein centre historique de la ville de Nice. Implanté à deux pas du Vieux Nice, du quartier des antiquaires et des galeries d’art, il bénéficie d’une situation privilégiée au sein d’un quartier culturellement attractif notamment par sa proximité avec le MAMAC et le Cinéma « Mercury ». Cette plateforme d’aspect industriel de 1000 m2 répartis sur 2 niveaux offre à la jeune création artistique des espaces d’expositions modulables et vise à privilégier tout particulièrement les Arts numériques et les Nouvelles Technologies.

Le Museaav est un espace de croisement des disciplines artistiques à la marge des galeries niçoises. Il est un laboratoire expérimental pour les jeunes talents mais aussi lieu d’exposition d’artistes plus confirmés. Espace polymorphe, sa programmation artistique permet de faire découvrir au public les multiples facettes de la création contemporaine à travers divers évènements : spectacles multimédias, vidéos projections, performances, lives électro-visuels, ring-débat, expositions. Il a accueilli de nombreux créateurs venus d’horizons divers : Patrick Moya et ses mondes virtuels sur Second Life, Nivèse Oscari de l’Ecole de Nice, Monique Thibaudin, la photographe internationale Nath Sakura, l’artiste numérique Peppe de Marco venu de Salerno, le photographe-performer Franck Olivas, un collectif de 50 street artistes avec Happening Peinture Live, la photoreporter Chiara Samugheo, Théos et ses suspensions immersives, la belge Ulrike Bolenz, Sébastiano Balbo, l’exposition photographique Exil-Exit sur les migrants sans papier par Médecins du Monde…..et tant d’autres.

Il reçoit activement de nombreux festivals émergents : Festival du court-métrage par Regard Indépendant, Festival Polychromes, Marathon Photo, Festival de la poésie Poët-Poët, Le Festival éco responsable de Ménilmontant par l’association Fairplaylist…

Par ailleurs, Le Museaav s’est doté d’une Usine graphique qui propose des programmes de formations et des ateliers. En effet, le Museaav souhaite mettre à disposition de ses visiteurs des outils performants, nécessaires à la découverte d’explorations artistiques inédites. Les graphistes, designers, artistes ou simples non-avertis croisent leurs questionnements et leurs compétences pour une nouvelle approche du champ numérique.

Museaav est aussi un laboratoire expérimental pour les jeunes artistes niçois qui souhaitent développer des projets liés aux domaines numérique et artistique. Il accueille dans ses locaux Nice Lab, un collectif d’artistes-ingénieurs passionnés par l’informatique et les arts. Leur objectif est de fédérer des porteurs de projets innovants, chacun amenant sa compétence et son savoir-faire dans des domaines spécifiques et complémentaires.

Le Museaav a la volonté d’investir tous les champs de la culture et les mettre à la disposition du plus grand nombre.


Translate »
error: Contenu Protégé !!!