écrit par Brigitte & JJ Rolland - © photos Brigitte Lachaud le 9 mai 2014 0 Commentaire

Lorsque que l’on déguste et découvre le pastis Henri Bardouin, il se différencie des autres, par sa finesse, par la richesse de ses arômes. Il est plus fin, plus élégant. Il préserve le palais et permet de déguster et d’apprécier pleinement les mets.

DSC_1676

Alain Robert, Président Directeur Général des Distilleries et Domaines de Provence, a eu la bonne idée, d’initier un déjeuner au restaurant Jan à Nice, pour une expérience gustative hors du commun.

DSC_1672

Carte blanche a été donné au chef sud africain, Jan Hendrik,  proche du port, 12, rue Lascaris à Nice, (06 Alpes-Maritimes), qui ne manque ni talent, ni d’ambition. Il a donné libre cours à sa créativité, pour concocter un menu spécialement conçu, autour du Pastis Henri Bardouin, le grand cru du pastis.

DSC_1678

Au menu:  Huître au four, sabayon d’estragon

DSC_1681

Foie gras sur pain d’épices, abricots caramélisés à la vanille.

DSC_1682

Pain fait maison, au fenouil et airelles

DSC_1683

Carré d’agneau, raviolis de fromage de chèvre et zeste d’orange,
DSC_1686

poire pochée au pastis Henri Bardouin, purée de pois à la menthe

DSC_1688

Comté fort réussi, pommes et fraises

DSC_1689

Panna Cotta à l’ananas, sorbet de pina colada, noix de coco

DSC_1693

Jan Hendrik et Henri Robert Président Directeur Général Distilleries et Domaines de Provence

Pari fort réussi pour ce nouveau chef, venu d’Australie, qui a su laisser nos papilles intactes, sans jamais être dominé par le Pastis Henri Bardouin sur les plats.

DSC_1697

On a pu découvrir l’ensemble de la collection Henri  Bardouin qui ne s’en tient pas uniquement au Pastis. Il y avait d’autres bouteilles représentant l’entreprise, comme l’Audacieuse, absinthe à 55°, puis, l’Insolente, une autre Grande Absinthe à 69°, moins sucré, Veloutée, la première crème d’absente à 18°, Marc Cordelier Eau-de-vie de Marc de Provence, apéritifs à la gentiane de Lure, Noix de la St Jean, Orange Colombo et le fameux RinQuinQuin, apéritif à la pêche.

DSC_1670

Au cours des 12ème et 13ème siècles, les colporteurs s’installent dans les villes comme marchands, droguistes ou apothicaires. Vers la fin du 19ème siècle, certains deviennent distillateurs et se spécialisent dans la production de liqueurs et apéritifs. Les « Distilleries et Domaines de Provence« , ont hérité de cette tradition locale unique des colporteurs-droguistes.

C’est au pays des senteurs et des saveurs à Forcalquier, que la société cultive son savoir-faire, avec le goût de l’authenticité en élaborant des apéritifs et des liqueurs de Provence aux plantes aromatiques, et notamment le Pastis Henri Bardouin,  réalisé à partir de plus de 65 ingrédients et plantes aromatiques tenus jalousement secrets. Un très grand pastis de dégustation, qui nécessite une dilution plus importante que les pastis industriels, destiné aux connaisseurs, qui lui confèrent un caractère unique, afin d’en apprécier la finesse et la richesse aromatique.

 

Mariage de l’anis étoilé, plantes et épices, font la richesse et la saveur de la Provence. Sacré meilleur pastis du monde, par le jury britanique de l’IWSC, en novembre 2013.

 

Distilleries et Domaines de Provence
Forcalquier
Tél : 04.92.75.00.58

www.distilleries-provence.com

 


Translate »
error: Contenu Protégé !!!