écrit par chris Lac le 14 novembre 2019 0 Commentaire

Du 13 au 17 novembre prochain, tous les regards des amateurs d’art et conservateurs de musée vont se tourner vers FINE ARTS PARIS, dont la troisième édition s’avère prometteuse. Le salon dédié aux Beaux-arts, créé par les organisateurs du Salon du dessin, présentera 46 exposants dont une dizaine de nouveaux marchands parisiens et internationaux. Dès demain, au sein du Salon FINE ARTS PARIS, le street artiste italien Andrea Ravo Mattoni, qui réinterprète à la bombe et à l’huile sur les murs du monde entier les chefs d’oeuvre de grands maîtres (comme Delacroix, Géricault…), réalisera en direct sa « traduction » d’Ariane abandonnée (1675-1680) de Luca Giordano, l’un des artistes les plus brillants du XVIIième siècle européen.

Luca Giordano « Ariane abandonnée » que réinterprétera Andrea Ravo Mattoni à FINE ARTS PARIS

FINE ARTS PARIS s’ouvre à de nouvelles spécialités en accueillant les galeries Gilgamesh et Cahn International pour l’archéologie et la galerie Chevalier pour les tapisseries. Le salon renforce également le secteur de la peinture ancienne avec la venue des galeries Rafael Valls Ltd, Charles Beddington Ltd et G. Sarti et celui de la peinture moderne par le retour de la galerie Brame & Lorenceau et de nouvelles participations comme celles des galeries M. F. Toninelli Art Moderne et Taménaga.

Andrea Ravo Mattoni, Delacroix, Orfanella al cimitero, 2018, spray su muro, Parigi Le Mur

Si FINE ARTS PARIS réunit de plus en plus d’exposants, le salon développe également son programme culturel. Une exposition muséale sera présentée au sein du salon par La Piscine – Musée d’art et d’industrie André Diligent de Roubaix, montrant l’esprit du musée à travers un condensé de ses collections. Après une première édition plébiscitée consacrée à la sculpture à laquelle 18 musées avaient participé, la Semaine des Beaux-arts, parcours hors-les-murs organisé en partenariat avec les institutions, explorera toutes les facettes de la muséographie d’aujourd’hui.

Andrea Ravo Mattoni, Caravage, Sette opere di Misericordia, 2017, spray su muro, Roma Policlinico Gemelli

Par ailleurs, le street-artiste italien Andrea Ravo Mattoni, qui recrée sur les murs du monde entier des grands chefs-d’œuvre du passé avec des techniques contemporaines, fera une performance au sein du salon jeudi 14 novembre. Il réalisera une toile de 4 x 3 mètres à partir d’une œuvre de Luca Giordano, dont lune exposition au Petit Palais au même moment.

Le Salon qui réveille les Beaux-Arts !

 

Fine Arts Paris
Du 13 au 17 Novembre 2019
Carrousel du Louvre / Paris

Didier Aaron / Paris
Galerie Edouard Ambroselli

www.finearts-paris.com


Translate »
error: Contenu Protégé !!!
%d blogueurs aiment cette page :