samedi, octobre 23, 2021
AccueillittératureActualitésLE PRINCE INAUGURE LA PROMENADE PRINCESSE LOUISE-HIPPOLYTE ET DE LA PLACE JOSÉPHINE...

LE PRINCE INAUGURE LA PROMENADE PRINCESSE LOUISE-HIPPOLYTE ET DE LA PLACE JOSÉPHINE BAKER A MONACO

Inauguration de la Promenade Princesse Louise-Hippolyte, de la Place Anne-Marie Campora et de la Place Joséphine Baker
C’est en présence de S.A.S. le Prince Souverain et de S.A.R. la Princesse de Hanovre qu’avait lieu ce samedi 25 septembre 2021, l’inauguration de la Promenade Louise-Hippolyte, de la Place Anne-Marie Campora et de la Place Joséphine Baker, dans le quartier du Larvotto. Accueillis par le Maire Georges Marsan, S.E. M. le Ministre d’Etat Pierre Dartout, Mgr.le Vicaire Général Guillaume Paris représentant l’Archevêque et le Président du Conseil National Stéphane Valeri, Leurs Altesses se sont joints aux représentants des plus hautes Institutions monégasques et aux membres des familles Campora et Baker, afin d’assister à
cet événement particulièrement symbolique.

La Famille Princière, le Maire Georges Marsan et S.E. M. le Ministre d’Etat Pierre Dartout autour de la plaque de la Place Anne-Marie Campora, aux côtés des membres de la famille Campora et des représentants officiels des Institutions monégasques. Ed Wright / Mairie de Monaco

En effet, comme l’a souligné le Maire dans son discours, «  le Conseil Communal a souhaité que trois nouveaux espaces du Larvotto rendent hommage à trois femmes d’exception« , confirmant ainsi  » son engagement en faveur des femmes et de leur reconnaissance « . La Promenade Louise-Hippolyte, qui met à l’honneur la première et unique princesse souveraine de l’histoire de la Principauté. Fille du Prince Antoine Ier et mère d’Honoré III, elle parvient à se faire reconnaître comme seule régnante à la mort de son père en 1731. Un règne bref du fait de son décès prématuré à l’âge de 34 ans, mais qui a marqué notre histoire et montré, grâce à la détermination et la volonté de la Princesse Louise-Hippolyte, qu’une femme peut exercer les plus hautes fonctions.

Mgr. Paris bénit la plaque de la Promenade Princesse Louise-Hippolyte que viennent de dévoiler S.A.S. le Prince Souverain et S.A.R. la Princesse de Hanovre.

La Place Anne-Marie Campora, qui honore le parcours de cette femme engagée durant vingt années au Conseil Communal  » pour l’intérêt général et pour la Principauté « . Élue en 1983 au côté de Jean-Louis Médecin, elle devient huit ans plus tard la première femme Maire de Monaco. «  Entièrement dévouée à sa ville, à son pays et à sa culture « , Anne-Marie Campora a activement œuvré pour l’amélioration du quotidien et du cadre de vie, que ce soit pour les personnes âgées en développant les services du Maintien à Domicile, ou pour les tout-petits en diversifiant les modes d’accueil (halte – garderie, mini club…). Sous son mandat, les réalisations sont nombreuses et remarquables, aussi bien dans les domaines de l’animation, de la culture, des traditions ou encore sur le plan politique.

S.A.S. le Prince Souverain, S.A.R. la Princesse de Hanovre et le Maire Georges Marsan aux côtés des membres de la famille de Joséphine Baker, devant la plaque portant son nom.

La Place Joséphine Baker enfin, qui rend hommage à une « artiste aux multiples talents reconnue internationalement « et  » première femme noire à devenir star en France » en 1925. Agent du contre-espionnage et engagée dans la Résistance durant la Seconde Guerre Mondiale, militante acharnée pour l’émancipation des Noirs américains, cette
femme hors du commun avait aussi  » un attachement réel pour Monaco et plus particulièrement pour la Princesse Grace » avec qui elle entretenait des liens sincères.
Une plaque a été dévoilée pour chacun de ces lieux par S.A.S. le Prince Souverain et S.A.R. la Princesse de Hanovre avant d’être bénie par Mgr. Paris. La musique a accompagné chaque étape de cette inauguration: l’Hymne monégasque interprété par la Musique Municipale a retenti Place Anne-Marie Campora, une pièce a été jouée au clavecin par un professeur de l’Académie Rainier III sur la Promenade Louise-Hippolyte, et un air de Charleston, interprété par les professeurs du Conservatoire de Jazz, a animé la Place Joséphine Baker.
Ces trois femmes exceptionnelles ont chacune marqué non seulement leur époque mais aussi la Principauté. Pour le Maire,  » attribuer le nom de ces femmes remarquables à des espaces publics, c’est leur garantir qu’elles continueront à exister dans les mémoires (..
.) C’est aussi affirmer le lien entre l’histoire de Monaco et son avenir, entre racines et modernité (…) Souhaitons que ces lieux entretiennent et nourrissent le souvenir de ces grandes femmes (…) profondément attachées à la Principauté. »
Avec communiqué
RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Most Popular

Recent Comments

gisèle bienne on DSC_0976
error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :