écrit par Brigitte & JJ Rolland - © photos Brigitte Lachaud le 26 septembre 2019 0 Commentaire

À l’Opéra de Nice le jeudi 26 septembre et le vendredi 27 septembre à 20h00, Lionel Bringuier à la baguette et Hélène Grimaud au piano.

Ces deux concerts de l’Orchestre Philharmonique de Nice seront donnés dans le cadre des manifestations célébrant le centième anniversaire de la création des studios de la Victorine.

A cette occasion, l’Orchestre Philharmonique de Nice sera placé sous la baguette d’un enfant prodige de la capitale azuréenne : Lionel Bringuier, l’un des chefs les plus passionnants de sa génération qui a su conquérir les critiques et le public par sa maturité artistique, sa sensibilité et l’originalité de ses programmations.

A ses côtés, sera assise devant le clavier la sublimissime et surdouée Hélène Grimaud pour interpréter, avec l’extrême tendresse expressive qui a forgé son étincelante carrière internationale, les parties solo du Concerto pour piano en sol majeur de Maurice Ravel.

Structurée en trois mouvements et créée à Paris en 1932, cette œuvre compte parmi les plus jouées de ce compositeur. C’est aussi l’avant dernière qu’il ait eu le temps d’achever.

Auparavant, en première partie de programme le public pourra apprécier L’Apprenti sorcier, un poème symphonique écrit par Paul Dukas en 1897. En 1937, la partition fut à l’origine du projet de long métrage d’animation Fantasia de Walt Disney, sorti en 1940 avec Mickey dans le rôle-titre : l’immense succès du dessin animé a conféré une popularité universelle à la musique.

Enfin, le troisième et dernier volet du programme constituera un pont entre le symphonique et le chorégraphique avec Le sacre du printemps d’Igor Stravinsky, créée par les Ballets russes de Diaghilev à Paris en 1913. Cette partition est considérée comme l’une des œuvres musicales les plus importantes du 20e siècle.


Translate »
error: Contenu Protégé !!!
%d blogueurs aiment cette page :