«Nous sommes sûrs que Cannes aura lieu en juillet», a déclaré Thierry Fremaux, Directeur du Festival de Cannes, qu’il dirige depuis 2004, sera mis en ligne, en personne, du 6 au 17 juillet 2021.

Il a déclaré en référence à la pandémie de coronavirus qui a eu un impact sur le monde et a forcé l’annulation de nombreux événements majeurs en direct: «Nous ferons revenir tous les festivals de cinéma, qui ont été annulés. Nous pouvons retourner à la vie normale en étant là»

La crise sanitaire du COVID-19 a mis fin au festival du film sur la Croisette l’année dernière. La seule autre fois où le Festival de Cannes a été annulé était en 1968 en raison d’émeutes étudiantes à l’échelle nationale, auxquelles ont participé les dieux du cinéma Jean-Luc Godard et François Truffaut.

Lancé en 1946, le Festival de Cannes attire des cinéastes, des producteurs, des distributeurs de films, des exploitants et des cinéastes du monde entier.

«Aller aux festivals de cinéma – pour la critique, pour nous les professionnels, les cinéastes et surtout pour le public – est quelque chose de très important», a souligné ThierryFrémeaux, également Directeur de l’Institut Lumière et du Festival Lumière. «Nous avons eu beaucoup de festivals de films qui ont été annulés». «Je ne critique pas mais je déteste l’idée d’un festival de cinéma virtuel et numérique. C’est une contradiction. »

Il a obtenu son master d’études avancées en histoire du cinéma à l’Université Lumière de Lyon.

“Un festival de cinéma, c’est être ensemble, se battre pour un film, être dans la même pièce et en deux heures, les critiques décident du destin d’un film, a déclaré l’affable 60 ans, reconnaissant à son ingénieur électricien père, pour avoir ouvert les yeux sur les joies du cinéma.

«C’est la magie d’un festival de cinéma. C’est la magie de créer un buzz autour d’un film, d’un cinéaste, d’un artiste.

«Cela nous manque beaucoup. Il n’y a rien de comparable à être à Cannes, Venise, Berlin, Toronto, Sundance ou dans un petit festival de cinéma. Nous faisons tous le même travail. Il n’y a rien de comparable à être ensemble et à anticiper sur le film que nous allons voir.

Alors que les cas de COVID continuent d’augmenter en France, avec des variantes de coronavirus très contagieuses détectées dans certaines parties du pays, le président français Emmanuel Macron a ordonné une prolongation du verrouillage à l’échelle nationale.

Il a déclaré: «Cela me rend heureux, surtout parce que notre président a dit de bonnes choses sur la culture, à propos de la réouverture – il n’a pas dit les cinémas – mais nous sommes assez confiants que les cinémas rouvrent à la mi-mai. Nous ne pouvons pas avoir un festival du film sans cinémas. »

Donc, si les salles de cinéma rouvrent à la mi-mai, nous sommes encore plus confiants pour le début du mois de juillet. Ce qui me fait plaisir, c’est la perspective d’avoir Cannes en juillet et de faire revenir les cinéastes, le public, les professionnels”.

«Et bien que ce soit le premier grand événement culturel mondial après la pandémie, j’espère qu’il sera possible de dîner ensemble. Le festival du film est un spectacle en direct. Nous allons tous ensemble pendant 12 jours au même endroit et nous sommes là ensemble pour célébrer le cinéma. Le film d’ouverture a ainsi été annoncé : ce sera “Annette” de Leos Carax avec Marion Cotillard, Adam Driver et Simon Hel.

«Nous savons que la pandémie est dans une bien meilleure forme en Amérique grâce à la campagne de vaccination, nous sommes donc très confiants», a-t-il fait remarquer.