écrit par Brigitte & JJ Rolland - © photos Brigitte Lachaud le 3 novembre 2020 0 Commentaire

À l’issue de ces trois jours de Festival, l’édition symbolique du Festival de Cannes, consacré uniquement aux courts métrages en cette année de pandémie, s’est achevée jeudi soir sur la scène du Grand Théâtre Lumière avec la remise de la Palme d’or du Court Métrage.

À la demande de Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, une minute de silence a été observée en “hommage aux victimes”, suite à l’attentat de la basilique Notre-Dame à Nice, un tapis noir a remplacé l’habituel Tapis rouge intallé à la montée des Marches du Palais, en signe de protestation contre les attaques terroristes.

Spécial Cannes 2020 ”  I am Afraid to Forget Your Face”  réalisé par Sameh Alaa, du court métrage, a reçu, la Palme d’or 2020. C’est le seul prix décerné cette année sur la Croisette. Il met en valeur de jeunes réalisateurs de courts métrages issus d’écoles du monde entier. 

Palme d’Or (Photo by Pascal Le Segretain/Getty Images)

C’est la première fois qu’un film égyptien remporte la Palme d’or du court métrage au Festival de Cannes, après que ces dernières années, de nombreux jeunes cinéastes aient figuré en Sélection officielle, signe de la vitalité de la nouvelle génération venue d’Égypte. Rappelons que Souad de la réalisatrice Ayten Amin a été retenu dans la Sélection officielle de Cannes 2020.

Les quatre lauréates de la sélection Cinéfondation du Festival de Cannes 2020 (Sébastien Nogier/Epa/Newscom/MaxPPP)

Le jury composé du réalisateur franco-algérien Rachid Bouchareb, de l’actrice Céline Sallette et du producteur Charles Gillibert, a salué “la grande justesse et la richesse” de ce court-métrage. Le soirée devait s’achever avec la projection du film Les deux Alfred, de Bruno Podalydès.

Ce Festival s’est déroulé au moment où le chef de l’État Emmanuel Macron, annonçait le confinement du pays, à partir de jeudi minuit et jusqu’au 1er décembre 2020. Durant cette période, commerces non essentiels mais aussi cinémas devront fermer. Seule exception : les tournages pourront eux se poursuivre. Un nouveau coup dur pour le 7e art, qui peinait à sortir la tête de l’eau.

Un Festival maintenu, un message à la profession

Du côté du Festival de Cannes, qui entendait, en maintenant son édition symbolique, envoyer un message aux professionnels du secteur, tout n’est pas perdu. En faisant la démonstration qu’organiser un festival en pleine crise sanitaire était possible, il pose les jalons pour l’édition 2021. Prise de température, distanciation physique … “Toutes les mesures sanitaires ont été prises”, selon son président, Pierre Lescure.

Célébrer le cinéma à Cannes, dans la ville qui en est l’un des symboles, célébrer le dynamisme international de sa création dans cette période si difficile pour son industrie, vivre un événement culturel à l’heure où il faut plus que jamais en redire l’importance, c’est ce qu’a souhaité faire le Festival de Cannes en collaboration avec la Mairie de Cannes, en organisant sur la Croisette les trois jours de projections d’un “ Spécial Cannes 2020 ” à destination du grand public cannois auquel le Festival souhaitait envoyer un signe d’amitié.

Le Festival de Cannes fut au printemps dernier le premier Festival de cinéma à être impacté par l’épidémie. L’événement ” Spécial Cannes 2020 ” destiné au public cannois a pu se dérouler en s’achevant quelques heures avant l’application du confinement général décrété par le gouvernement français.


Translate »
error: Contenu Protégé !!!
%d blogueurs aiment cette page :