écrit par chris Lac le 27 janvier 2020 0 Commentaire

Les artisans boulangers étaient reçus dans les salons d’honneur de l’ Hôtel de Ville de Paris. Comme chaque année depuis qu’elle est Maire de Paris, Anne Hidalgo et son Adjointe chargée de l’artisanat ont présenté leurs vœux aux artisans boulangers de Paris, où Madame la Maire de Paris a même précisé qu’elle accompagnait son prédécesseur à chacune de ces cérémonies en sa qualité de Première Adjointe de Bertrand Delanoé.

Les artisans et invités se sont réunis, tout d’abord, autour de deux galettes géantes préparées par l’école de cuisine Ferrandi – crée en 1920 – pour écouter les discours de Franck Tommasse, Président des boulangers du Grand Paris, puis du maire de Paris, Anne Hidalgo.

Dans son allocution, Franck Tommasse a rappelé l’intérêt de l’artisanat dans la boulangerie. Un Artisanat mis en valeur toute l’année à travers différentes actions que ce soit : La meilleure baguette de Paris qui fait, pour une année, du boulanger élu, le fournisseur du Palais de l’Elysée. En 2019, ce privilège est revenu à Fabrice Leroy, boulanger au 203 avenue Daumesnil dans le 12eme arrondissement de
Paris. La fête du Pain qui célèbre, tous les ans, le savoir-faire français. A ce propos, Franck Tommasse a rappelé que serait mise en œuvre, au cours du 1 er trimestre de l’année 2220, la Charte Qualité et sa marque-label ” boulanger de France “.
Pour sa part, la Maire de Paris a rendu un hommage appuyé à ces artisans qui assurent un travail manuel aux techniques traditionnelles. S’adressant à ces artisans-boulangers, Anne Hidalgo leur a dit qu’ils étaient ” le symbole du savoir-faire de la gastronomie et de la culture française qui fait rayonner la
France au quotidien “.

Mais pas que, ces commerces de proximité participent, a-t-elle dit, au maillage de nos arrondissements, en apportant une sociabilité structurante.

De gauche à droite Franck Tommasse, Anne Hidalgo, Olivia Polski.

Après ces discours, ce fut la dégustation des galettes. En maîtresse de maison, Anne Hidalgo a pris beaucoup de plaisir à découper les deux galettes géantes.

Sur les buffets étaient servis des galettes préparées par les artisans-boulangers du 9eme arrondissement de Paris, en mémoire à la catastrophe survenue dans un de ses quartiers, le 12 janvier, de l’an dernier.
Le 12 janvier au matin, les riverains et les passants de la rue de Trévise ressentent une forte odeur de gaz. Aux environs de 9 heures, c’est l’explosion dans la boulangerie Hubert situé au n° 2. En quelques secondes, tout s’effondre aux alentours. Ce sont les murs, les vitres, les plafonds.
Dans cette période de post-attentat, c’est la peur de l’attentat qui domine. Ce n’est pas un attentat. Mais une violente explosion de gaz qui balaie la rue de Trévise et qui fera quatre morts dont deux pompiers. Une soixantaine de personnes est blessée. Aujourd’hui, encore, des habitants du quartier sont en
attente de relogement.

 

Photos et texte : Daniel Parvery


Translate »
error: Contenu Protégé !!!
%d blogueurs aiment cette page :