Le Premier ministre Jean Castex, annonce ce 14 janvier 2021, l’instauration d’un couvre-feu national de 18 heures à 6 heures du matin dès samedi 16 janvier 2021, et pour au moins quinze jours.

Entouré de pas moins de six ministres: Olivier Véran, Jean-Michel Blanquer, Bruno Le Maire, Élisabeth Borne, Roselyne Bachelot et Frédérique Vidal.

Nous maintiendrons nos dispositifs de soutien aussi longtemps que cela sera nécessaire. Nous ne voulons pas ajouter de l’incertitude économique à l’incertitude sanitaire”, a déclaré le Premier ministre.

Cependant, il est possible de déroger à ce couvre-feu, à condition de se munir d’une attestation de déplacement et de correspondre aux critères édictés par le gouvernement. Les sorties sont autorisées entre 18h et 6h dans les cas suivants :

– déplacement vers ou depuis son lieu de travail
– déplacement professionnel, s’il n’est pas possible de le reporter
– motif familial impérieux, notamment pour l’assistance aux personnes vulnérables ou pour la garde d’enfants
– raison médicale, pour se rendre à l’hôpital, chez le médecin ou en pharmacie
– participation à des missions d’intérêt général
– promenade d’un animal domestique à proximité du domicile

N’oubliez pas de vous munir de votre attestation : https://media.interieur.gouv.fr/attestation-com

Toute personne n’entrant pas dans ces critères et/ou ne disposant pas d’attestation dérogatoire s’expose en cas de contrôle à une amende de 135 euros, et à une peine d’emprisonnement et 3.750 euros d’amende au bout de trois fois.

L’entrée sur le territoire français durcie

Face aux risques que représentent les variants du coronavirus, le gouvernement a décidé de “durcir” les conditions d’entrée sur le sol français.

À partir de lundi, tous les voyageurs qui souhaitent venir en France depuis un pays hors de l’Union européenne doivent présenter un test négatif à l’embarquement. Les personnes concernées devront également s’engager sur l’honneur à s’isoler pendant 7 jours, avant d’effectuer un deuxième test. Il faudra présenter un test négatif pour embarquer dans un avion ou un bateau.

Avec 460 cas pour 100.000 habitants, le département des Alpes-Maritimes est celui où le taux d’incidence est le plus élevé du pays. Il est même le seul où ce chiffre dépasse les 400.