vendredi, octobre 22, 2021
AccueillittératureActualitésJOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES

JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES

Depuis 1977, nous célébrons le 8 mars la journée internationale des droits de la femme. « La femme naît libre et demeure égale à l’homme en droits ». Lors que les femmes sont nettement plus diplômées que les hommes, elles sont nettement moins souvent cadres et font moins souvent partie des professions libérales. Inégalités salariales, difficultés à avoir accès aux postes à responsabilité, violences subies…

Les drapeaux de l’UE devant le siège de la Commission européenne à Bruxelles.

Partout dans le monde, cette journée du 8 mars est marquée par de très nombreux événements et manifestations organisés par des mouvements, associations (parmi lesquelles Amnesty International ou encore l’ONU Femmes) pour fêter les victoires et les acquis en matière de droits des femmes.

C’est aussi l’occasion de faire entendre leurs revendications et leurs souhaits pour l’avenir, afin d’améliorer la situation des femmes. Les femmes du monde méritent un avenir égalitaire libre de préjugés, de stéréotypes et de violence, avec les mêmes droits et des chances égales pour toutes et tous. Et c’est pour cela que nous continuerons de célébrer les droits des femmes le 8 mars, tant que cela sera nécessaire !

Égalité entre femmes et hommes dans l’union européenne. L’Institut européen pour l’égalité des genres (dont l’acronyme anglais est EIGE), a présenté un Index évaluant la situation des femmes selon les États membres. L’Union européenne (UE) obtient une note globale de 67,9 sur 100 en termes d’indice d’égalité de genre. Sur le podium des pays les plus vertueux, on trouve la Suède et le Danemark, pays nordiques connus pour mettre ce sujet en tête des priorités politiques.

La Conférence sur l’avenir de l’Europe, l’appel à une taxe carbone sur les importations de l’UE pour renforcer l’ambition climatique mondiale, EU4Health: le nouveau programme européen pour la santé, l’obligation des entreprises de protéger les droits de l’homme et l’environnement, la liberté des médias menacée en Pologne, en Hongrie et en Slovénie sont à l’ordre du jour de la session plénière en mars.

La France arrive à la troisième place avec un score de 75,1 sur 100, grâce à de nombreux progrès effectués depuis 2010 en la matière.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Most Popular

Recent Comments

gisèle bienne on DSC_0976
error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :