lundi, septembre 27, 2021

LE HAVRE

Le réalisateur danois, Aki Kaurismäki s’est intéressé au problème mondial de l’immigration à travers l’histoire d’un adolescent gabonais recueilli par André Wilms, un modeste septuagénaire dans le film. Nous sommes loin, en ce qui concerne le jeu de cet acteur, de la finesse de La Vie est un fleuve tranquille où il campait avec brio un bourgeois débordé par sa famille.

Le Havre apparaît comme un havre de paix mais quel ennui ! Le film “Welcome” abordait le même sujet avec maestria. Ici, le gamin docile subit plus qu’il ne s’agite, indifférent presque aux remous dont il est l’objet. Son parrain d’adoption, André Wilms, affiche une retenue et une théâtralité qui fait flop ! Sans compter les invraisemblances qui font qu’à aucun moment, le spectateur n’adhère à cette histoire rocambolesque.

Geneviève Roussel

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Most Popular

Recent Comments

gisèle bienne on DSC_0976
error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :