Le ministre d’Etat, Pierre Dartout, Didier Gamerdinger, Patrice Cellario et Robert Colle ont annoncé de nouvelles mesures qui entreront en vigueur lundi prochain pour éviter de « passer d’un orange marqué au rouge ». Le prince Albert II avait prévenu ce vendredi  “nous restons vigilants et si la situation venait à se dégrader, nous prendrions des mesures sans attendre”.

C’est officiel, les escapades pour profiter des restaurants à Monaco, c’est fini. Les restaurants seront fermés dés lundi.

Un couvre-feu dès 19 heures sera mis en place pour contenir l’épidémie, sans exception” complète le gouvernement. Pour le moment, le couvre-feu est acté pour minimum 15 jours. Ceux qui travaillent auront, en revanche, des dérogations notamment pour rentrer chez eux.

Cette mesure restera en vigueur à préciser le secrétaire général du gouvernement, Robert Colle, jusqu’au  27 janvier et sera adaptée en fonction de la situation. L’accès à Monaco est limité, ce qui  produit les effets souhaités sur la fréquentation des soldes. Pour Pierre Dartout, la moitié des contaminations était origine du cadre privé ou familial et soulignait “On ne pourra gagner cette bataille que si on garde en tête la nécessité du port du masque, du lavage des mains ou du gel hydroalcoolique, mais aussi de la distanciation quel que soit le lieu “.

Il a rappelé enfin que le taux de tests à Monaco est l’un des plus élevés en Europe. Concernant les vaccins, il a indiqué que, dès que ce sera son tour, il se fera vacciner mais qu’il tient à respecter l’ordre de priorité.

A ce jour, 750 personnes ont été vaccinés. Comme on le sait, elles sont dans la tranche d’âge au-delà de 75 ans, la prochaine étant celle des plus de 65 ans.