écrit par Brigitte & JJ Rolland - © photos Brigitte Lachaud le 8 novembre 2013 Commentaires fermés sur PRIX FEMINA A LEONORA MIANO
La romancière Léonora Miano voit son dernier roman couronné par le Prix Femina. L’année dernière, l’auteure avait passé plusieurs mois en résidence dans un lycée francilien.

Les bouleversements provoqués par la traite négrière au sein de la communauté africaine,nt au cœur de La Saison de l’ombre (Grasset), roman de Léonora Miano.

                                             .

Pendant l’année scolaire 2012-2013, l’auteure camerounaise avait été sélectionnée, avec Ecrits pour la parole, pour le Prix littéraire des lycéens. Elle s’était installée en résidence pendant 9 mois, au lycée Alfred-Kastler de Cergy (95), dans le cadre du programme régional de résidences d’écrivains. Le projet, porté par le Centre National de l’Histoire et de l’Immigration et la commune de Cergy (bibliothèques, théâtres), était consacré à une réflexion sur l’identité, à-travers des ateliers d’écriture avec les lycéens.

Le programme régional de résidences d’écrivains permet, chaque année, d’associer une quarantaine d’auteurs à divers lieux, pour une aide à la création et un soutien au projet du lieu (librairie, bibliothèque, lycée, théâtre, etc.). Ce programme fait coup double avec le Prix Femina, puisque l’année dernière c’est Patrick Deville, en résidence dans une librairie, qui recevait cette récompense.

 

Hier, quelques minutes avant le Femina, le jury 2013 du Prix Virilo, a remis ses prix.Le prix Virilo récompense le meilleur roman francophone publié dans l’année.

Il revient cette année à Faillir être flingué, de Céline Minard (Rivages). Ce roman de cow-boy flingue au second tour Le Quatrième Mur, de Sorj Chalandon (Grasset), etKinderzimmer, de Valentine Goby (Actes Sud).

Au cœur d’une rentrée littéraire faible, les jurés tiennent à souligner le plaisir de trouver un style précis et riche, qui ne s’ampoule pas de posture mais raconte avec talent. C’est un roman aux multiples niveaux de lecture, qui éclaire les westerns crépusculaires d’un feu nouveau, aux jaillissements découpés par l’ombre portée d’un grand écrivain. C’est également une main tendue aux jurées du FEMINA, qui l’ont sélectionné comme finaliste

 

Comments are closed.

Translate »
error: Contenu Protégé !!!