écrit par Brigitte & JJ Rolland - © photos Brigitte Lachaud le 27 avril 2017 0 Commentaire

Opéra en trois actes et quatre tableaux. Livret de Francesco Maria Piave, d’après Le Roi s’amuse, pièce de Victor Hugo. Création le 11 mars 1851 au Théâtre de la Fenice à Venise. Chanté en italien, surtitré en français, (durée : 2h45 environ dont 1 entracte).

Direction musicale : Roland Böer, mise en scène, décors, costumes et lumières : Ezio Toffolutti. Orchestre Philharmonique de Nice. Chœur de l’Opéra de Nice. Nouvelle production Opéra de Nice.

Rigoletto est assurément l’un des opéras les plus populaires au monde. Il est vrai que cette œuvre de Verdi, comporte de très nombreux morceaux de bravoure connus de tous, à l’exemple de La Donna è mobile ou encore de L’air de Gilda, qui sont autant de « tubes » du répertoire lyrique.

Rigoletto a d’ailleurs connu un immense succès dès sa création en 1851 à La Fenice de Venise.

Dans ce drame de l’amour et de la vengeance, l’action est centrée sur le personnage pathétique d’un bouffon de cour, père de la sentimentale et innocente Gilda, qui déborde de haine, à l’encontre de son cynique et tyrannique maître.

« Ô hommes ! Ô Nature ! Quel vil scélérat avez-vous fait de moi !
Oh rage… être difforme ! Oh rage… être bouffon !

Ne devoir, ne pouvoir rien d’autre que rire !
[…] Et mon maître, jeune, joyeux, si puissant, beau,
En sommeillant me dit : Fais-moi rire, bouffon !… et je dois me forcer et le faire !
Oh damnation ! »

En composant cet ouvrage, Verdi s’est défait des parures héroïques et martiales de ses œuvres de jeunesse pour s’attarder sur des portraits dans des duos d’une beauté émouvante et majestueuse.

Pour servir la richesse et la force de la musique, l’Orchestre  Philharmonique de Nice sera placé, pour l’occasion, sous la baguette de Roland Böer, tandis que le Chœur de l’Opéra de Nice, sera sous l’autorité de son directeur Giulio Magnanini.

Le rôle du Duc de Mantoue sera tenu par Jesús León (ténor), celui de Rigoletto par Federico Longhi (baryton), celui de Gilda par Mihaela Marcu (soprano), celui de Sparafucile par Philippe Kahn (basse) et celui de Madalena par Héloise Mas (mezzo).

 

Mai à L’Opéra de Nice

Mercredi 10 à 20h, vendredi 12 À 20h

Dimanche 14 à 15h

Mardi 16 à 20h

www.opera-nice.org

 

 

 


Translate »
error: Contenu Protégé !!!