Plus que jamais, l’année 2021 porte en elle l’espoir du retour à la joie et à la culture. Pour symboliser ce passage, David Lisnard, maire de Cannes, choisit d’afficher le visage espiègle et séduisant du grand Sean Connery sur la symbolique casquette du Palais des Festivals et des Congrès à l’approche de la nouvelle année.

En place depuis le 16 décembre jusqu’à fin janvier, la bâche « Cannes est éternel, meilleurs vœux 2021 » arbore une photo de la collection Traverso, prise devant le Carlton en 1965, année où l’acteur présenta son film « La colline des hommes perdus » lors de la 18e édition du Festival de Cannes.

L’acteur Sean Connery salue le public lors du festival de Cannes le 14 mai 1999. • © Christophe Simon – AFP

 « Sean Connery incarne à la perfection la générosité de la star qui se prête au jeu des photographes et du public, la période insouciante de la créativité cinématographique, l’éclat des belles heures partagées autour du cinéma. J’ai tenu à ce que notre emblématique Palais des Festivals et des Congrès lui rende hommage et soit habillé par l’image de cet acteur à la personnalité d’homme libre, avec un message de vœux porteur de l’espérance que Cannes est éternel. »

David Lisnard, maire de Cannes

Très appréciée, la vidéo de la pose de la bâche a généré près de 42 000 vues et plus de 1 600 interactions en seulement deux jours sur les réseaux sociaux ! Les mots « magie », « espoir », « sourire » ont été abondamment cités. L’image de Sean Connery réchauffe les cœurs malgré l’annulation de nombreux  grands rendez-vous en 2020, car Cannes est éternel et rien ne modifiera son ADN.

Disparu le 31 octobre 2020, l’icône virile du cinéma aimait la France et Cannes, où, dès son premier succès en tant qu’espion britannique, il se rendait régulièrement. Sean Connery était aussi une conscience politique de l’Écosse, dont il était natif et dont il réclama l’indépendance toute sa vie.

Par ailleurs, le photographe cannois Gilles Traverso, fils d’Henri Traverso l’auteur de la prise de vue, a fait part de son plaisir de voir une image de sa collection pour la première fois en si grandes dimensions (25 m long x 11 m haut).

« Je suis très fier que la Collection Traverso soit présente pour les vœux 2021, qui plus est sur le célèbre Palais des Festivals. Et je suis aussi ravi d’établir un record : une image de 275 m2 est un format jamais atteint dans les différentes expositions présentées depuis 25 ans ! »

Gilles Traverso, photographe