écrit par Brigitte & JJ Rolland - © photos Brigitte Lachaud le 24 septembre 2020 0 Commentaire

A la suite de l’arrêté préfectoral portant sur la fermeture des bars et des restaurants dans la Métropole d’Aix-Marseille, Renaud Muselier a déclaré : « Nous déposerons un recours en référé liberté dès demain contre l’arrêté préfectoral ! »

« J’invite le Préfet à respecter scrupuleusement la loi car je déposerai dès demain, avec des restaurateurs et des cafetiers, un recours en référé liberté devant le tribunal administratif de Marseille contre tout acte restreignant l’exercice de la liberté d’entreprendre, d’industrie et du commerce de façon disproportionnée. Par ailleurs, le Ministre de la Santé a déclaré que la situation serait réétudiée dans quinze jours. Si l’arrêté est applicable, je demande au Premier Ministre de réduire cette période à une semaine. Une manifestation à l’initiative de l’UMIH 13 aura lieu demain devant le tribunal de commerce de Marseille. Je serai avec eux pour leur témoigner de ma solidarité et mener ce combat à leurs côtés » a déclaré Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Président de Régions de France.

Hier soir, au moment de la décision du Ministre, voici les chiffres des hôpitaux de Marseille (AP-HM) :

le taux de positivité était hier soir de 5,9 % alors qu’il avait atteint 7,8 % la semaine dernière,
le nombre de cas positifs détectés était de 125 alors qu’il a été de 250,
le nombre de prises en charge par le SAMU est de 95 par jour, il a été au-delà des 200 par jour,
le nombre d’entrée aux urgences était de 28, il avait atteint 45 en une journée,
concernant les entrées en réanimation, on vient de vivre la première période de stabilité depuis plusieurs semaines, sur les 3 derniers jours.

Dans la région Sud, le taux de reproduction du virus est le plus bas de France ! Sur la carte affichée par le Ministre hier, c’était même la seule région en vert.

Bien sûr, les chiffres consolidés de l’Agence Régionale de Santé, qui s’arrêtent à la semaine précédente, montrent que rien n’est encore gagné ! Nous devons rester responsables et concentrés, le respect des gestes barrière doit être plus rigoureux que jamais et les mauvais élèves doivent être sanctionnés avec fermeté. La situation sanitaire est trop grave pour la relativiser ou l’exagérer ! Mais cette décision arrive au moment où nous commençons à remporter, sur le terrain, des victoires importantes en termes de recul de la pandémie.


Translate »
error: Contenu Protégé !!!
%d blogueurs aiment cette page :