écrit par Brigitte & JJ Rolland - © photos Brigitte Lachaud le 14 novembre 2015 Commentaires fermés sur ATTENTATS A PARIS – MESURES DE SECURITE – NICE – MONACO – ILE DE FRANCE

Suite aux attentats de Paris qui ont meurtri la France, le Député-Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Christian Estrosi, a convoqué ce jour, samedi 14 novembre 2015, ses Elus, ses Directeurs de service et son cabinet pour une réunion de crise.

Parce que la France est en deuil, le Maire de Nice a pris la décision d’annuler toutes les festivités et les manifestations organisées par la municipalité, jusqu’à nouvel ordre. Les drapeaux ont été mis en berne depuis ce matin. 

« Nous ne reculons pas devant l’ennemi, nous ne cédons pas à la psychose, mais nous sommes en deuil. La guerre déclarée à la France, a débuté il y a longtemps. L’heure est à l’émotion mais surtout à l’action.

 Pour assurer la sécurité des niçois, dès cette nuit, avec mon Directeur Général des Services, nous avons pris des mesures immédiates venant renforcer le dispositif déjà mis en place à la suite à l’attentat de Charlie Hebdo et aujourd’hui opérationnel, comme par exemple les caméras dans les rames du tramway reliées au CSU et le déploiement des caméras aux abords des écoles. Le 19 janvier 2015, j’avais convoqué un Conseil Municipal exceptionnel, pour la mise en œuvre de mesures préventives et sécuritaires, dont certaines en lien avec le Préfet, visant à lutter contre le terrorisme et la radicalisation.

Depuis cette nuit, pour une sécurité accrue, les équipes du Centre de Supervision Urbain ont été doublées afin de surveiller tout ce qui se passe dans la ville et particulièrement sur tous les sites à risque.

En collaboration avec la Police Nationale, les patrouilles et les contrôles de la Police Municipale ont été renforcées sur les sites à forte fréquentation, les bâtiments communaux accueillant du public et les lieux de culte. 

Parce que la France est en deuil, le Maire de Nice a pris la décision d’annuler toutes les festivités et les manifestations organisées par la municipalité, jusqu’à nouvel ordre. Les drapeaux ont été mis en berne depuis ce matin. 

« Nous ne reculons pas devant l’ennemi, nous ne cédons pas à la psychose, mais nous sommes en deuil. La guerre déclarée à la France a débuté il y a longtemps. L’heure est à l’émotion mais surtout à l’action. 

Pour assurer la sécurité des niçois, dès cette nuit, avec mon Directeur Général des Services, nous avons pris des mesures immédiates venant renforcer le dispositif déjà mis en place à la suite à l’attentat de Charlie Hebdo et aujourd’hui opérationnel, comme par exemple les caméras dans les rames du tramway reliées au CSU et le déploiement des caméras aux abords des écoles. Le 19 janvier 2015, j’avais convoqué un Conseil Municipal exceptionnel, pour la mise en œuvre de mesures préventives et sécuritaires, dont certaines en lien avec le Préfet, visant à lutter contre le terrorisme et la radicalisation. 

Depuis cette nuit, pour une sécurité accrue, les équipes du Centre de Supervision Urbain ont été doublées, afin de surveiller tout ce qui se passe dans la ville et particulièrement sur tous les sites à risque. 

En collaboration avec la Police Nationale, les patrouilles et les contrôles de la Police Municipale ont été renforcées sur les sites à forte fréquentation, les bâtiments communaux accueillant du public et les lieux de culte.

Concernant les transports en commun : dans les bus et le tramway, les agents de la Police Municipale et ceux de la Régie des Transports, effectuent un renforcement des contrôles.

Dans les écoles et crèches de la Ville, des consignes ont été passées aux directeurs pour assurer une vigilance maximum en organisant dès lundi et quotidiennement, des visites et des contrôles renforcés. 

Afin de répondre à toutes les interrogations des habitants et visiteurs, une cellule a été mise en place au sein d’Allo Mairies, au numéro 39.06. 

En interne, un numéro dédié a été créé pour l’administration. Afin d’assurer un maximum de réactivité des services de la Ville et de la Métropole, les congés des Directeurs ont été suspendus jusqu’à nouvel ordre. J’ai demandé au Gouvernement le rétablissement des contrôles d’identité, pour les vols nationaux et internationaux en provenance de Paris et l’extension à l’ensemble du territoire des mesures, permettant l’assignation à résidence des personnes fichées S. »

 

En ce qui concerne la Principauté de Monaco

Dès qu’il a eu connaissance des dramatiques attaques survenues dans la soirée du 13 novembre à Paris, le Ministre d’Etat a tenu à assurer le Premier Ministre M. Manuel VALLS de l’immense émotion et de la solidarité du Gouvernement Princier et de la Principauté de Monaco.

Au tout début de matinée du samedi 14 novembre, en présence de Membres de la Maison Souveraine, il a réuni au Ministère d’Etat, l’ensemble des responsables des services de l’Etat concernés, afin d’évaluer la situation et d’envisager les mesures à prendre.

D’ores et déjà, la décision a été prise d’associer la Principauté à la période de trois jours de deuil instaurés par la France.

Les drapeaux ont été mis en berne pour la même période sur les édifices officiels.

La Mairie a pris la décision quant à elle, de dé-pavoiser les lieux publics, d’annuler certains spectacles organisés à l’occasion de la Fête Nationale.

La fête foraine qui se déroule sur le Port de Monaco, sera fermée le soir à 21 heures. Le feu d’artifice du 18 novembre est supprimé.

Le Gouvernement princier, qui assure en permanence à la Principauté un haut niveau de sécurité, a pris des mesures complémentaires dont les plus visibles, sont le renforcement des contrôles aux frontières et sur l’ensemble du territoire à l’occasion des rassemblements publics.

Parallèlement, le niveau de l’armement et de protection des personnels de la Sureté publique et la Force publique a été augmenté. Les sorties scolaires en dehors du territoire de la Principauté sont suspendues.

Concernant Paris

Des mesures exceptionnelles ont été prises en Ile-de-France. 

Plusieurs numéros de téléphone ont été mis en place :
– information et assistance aux victimes : 0 800 40 60 05
– appel à témoins : 197 et site Internet
– pour les touristes : +33 (0) 1 45 55 80 00

Les hôpitaux ont été mobilisés. Le plan blanc a été déclenché.

Les manifestations sur la voie publique sont interdites à Paris et dans les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne, jusqu’à jeudi midi. Cette décision s’explique par le fait que les forces de sécurité intérieure sont mobilisées pour «assurer la sécurisation générale de l’agglomération» et «ne peuvent être distraites de cette mission prioritaire pour assurer la sécurité spécifique des cortèges ou des rassemblements», selon l’arrêté signé par le préfet de police, Michel Cadot.

Cette interdiction a été étendue à l’ensemble de l’Ile-de-France jusqu’à lundi, selon un nouvel arrêté pris samedi.

Les départements de la Seine-et-Marne, des Yvelines, de l’Essonne et du Val d’Oise sont désormais également concernés par l’interdiction de manifester sur la voie publique.

Etablissements publics. Tous les établissements scolaires et les facs sont fermés en Ile-de-France. Les voyages scolaires sont annulés. A Paris, les bibliothèques, les gymnases, les piscines, les courts de tennis et les marchés alimentaires sont fermés. Dans les mairies d’arrondissements, seules les permanences état civil et mariages sont ouvertes.

Les lieux de culture. Le ministère de la Culture a de son côté annoncé que les musées et salles de spectacles publics seraient fermés samedi en Île-de-France. Le château de Versailles, a finalement fermé ses grilles, après les avoir ouvertes, de même que le musée du Louvre, qui a éconduit ses nombreux visiteurs. Les parcs Disneyland Paris sont fermés au public. Le parc Aquaboulevard, lui, est pour l’instant ouvert.

En fin de matinée, le Sénat a annoncé la fermeture des jardins du Luxembourg. La Comédie Française et la Philharmonie de Paris ont annulé pièces et concerts. La tour Eiffel a décidé de fermer également. Un bandeau peu visible le mentionne sur le site internet de la société d’exploitation.

Cinémas et salles de théâtre en berne. Les salles Pathé Gaumont, ont annoncé les premières qu’elles ne diffuseraient pas de films aujourd’hui. Les réseaux UGC et MK2 leur ont emboîté le pas, suivant une recommandation de la préfecture de police.
L’Opéra Bastille, dont le public a été confiné vendredi soir à la fin d’une pré-générale du ballet La Bayadère, a annulé la représentation d’Elisir d’Amore « en raison des événements tragiques survenus ces dernières heures ».

Comments are closed.

Translate »
error: Contenu Protégé !!!