écrit par Brigitte & JJ Rolland - © photos Brigitte Lachaud le 29 mai 2018 0 Commentaire

La 71e édition du Festival de Cannes s’est clôturée ce samedi 19 mai 2018 sur la Croisette, avec le palmarès et, plus attendue encore, la Palme d’Or 2018.

Cette année, c’est le Japonais Hirokazu Kore-eda qui a été récompensé pour son film intitulé « Une Affaire de famille« . (voir nos éditions)

AFP Photo/ Loïc Venance

Quelques jours après l’ouverture du 71e Festival de Cannes, de l’autre côté du Tapis rouge des Marches du Palais des Festivals à Cannes, une soirée consacrée à Taiwan a rassemblé les responsables de Festivals internationaux, acteurs, réalisateurs, représentants d’organismes liés au cinéma, membres de la presse internationale, critiques de cinéma, producteurs et professionnels venus de Taiwan.

Parmi eux, Chang Chen [張震], membre du Jury, la réalisatrice Liu Chia-hsin [劉家欣], l’Ambassadeur Zhang Ming-zhong [張銘忠], et la vice-ministre de la Culture Ting Hsiao-ching [丁曉菁]. 

Soirée The Kazakh. Inconnue du grand public, voire du monde du cinéma, Samal Esljamova s’est définitivement fait un nom samedi au Festival de Cannes en décrochant le prix d’interprétation féminine pour sa performance choc dans « Ayka » de Sergueï Dvortsevoï.

Chaque année, le Village International La Pantiero évolue et accueillait de nouveaux arrivants. Inauguré en 2000 avec 12 pays et 14 pavillons, seize ans plus tard, il reçoit plus de 60 pays, parmi lesquels cette année, la Palestine, Israël, l’Arménie, le Nigéria, Uzbekistan et Saoudi Film Council.

Sans oublier la CST, partenaire technique du Festival et ses partenaires, et la présence du cascadeur Rémy Julienne et bien d’autres artistes et professionnels

Le cinéma d’auteur accompagne cette année 64 films, aidés par le CNC, avait convié la communauté professionnelle du Cinéma français, pour un point d’étape sur la santé et les enjeux d’une industrie culturelle.  

A cette occasion, Françoise Nyssen, ministre de la Culture a pris la parole, aux côtés de la Présidente du CNC Frédérique Bredin, sur la plage du Gray d’Albion, pour exprimer son soutien à la communauté, mais également affirmer son positionnement et sa fermeté vis-à-vis des problématiques égalité homme/femme, du soutien à la création, des plate formes numériques, de la chronologie des média et du piratage…

Dans son plan d’action, Françoise Nyssen a prévu d’organiser des « Assises de l’égalité femmes-hommes dans le cinéma », au mois de juin, avec tous les représentants du secteur. Elle souhaite qu’une Charte de l’égalité soit élaborée pour le secteur, et que l’adhésion à cette Charte devienne une condition d’attribution des aides du CNC.

Cette charte abordera notamment la question de l’égalité des rémunérations. Françoise Nyssen souhaite aussi créer un fonds de dotation, qui réunira le concours de l’État et de mécènes privés, pour aider de jeunes réalisatrices à développer et à produire leurs films. Ce fonds sera ouvert aux réalisatrices du monde entier.

« Je suis particulièrement fière que cette année, dans toutes les sélections, 12 films français aient été soutenus par l’Avance sur recettes du CNC. Mais aussi 25 films qui ont reçu l’Aide au cinéma du monde; la France n’avait jamais, de toute son histoire, autant aidé les cinéastes étrangers, dans des pays ou la création a besoin d’être soutenue; le Kenya, la Syrie, le Kazakhstan, l’Islande, l’Afrique du Sud et bien d’autres encore ». 

Autre temps fort du Festival, dans un décor signé Sarah Lavoine, la Terrasse UniFrance a pris pour la première fois ses quartiers au 5 rue des Belges, dans un espace réparti sur 3 niveaux, pour accueillir les rendez-vous des équipes avec leurs interlocuteurs, tous les professionnels de l’export et les journalistes.

La remise du Prix UniFrance récompense le meilleur court-métrage et se donne pour mission de mettre en lumière, et accompagner de jeunes cinéastes, productrices et producteurs. Cette année, c’est l’Alsacien Clément Cogitore  qui a remporté ce Grand Prix pour « Les Indes Galantes » .

Prix Spécial du Jury : Grain de Poussière de Léopold Kraus. Prix Grand Action & Mention Spéciale du Jury : Master of the Classe de Carine May & Hakim Zouhani. 

Niché sur le toit de la Terrasse privée du Palais des Festivals, face à la mer, le Mouton Cadet Wine Bar de Baron Philippe de Rothschild a accueilli de nombreuses personnalités, clients et amis.

Alain Zirah et Anne Gomis ont eu le plaisir d’accueillir les artistes du Grand Concours International du Web des Off de Cannes 2018 au Bivouac 1 DAY 1 EVENT pour une journée magnifique.

Après une présentation du livre « Dans les Coulisses du festival de Cannes » les invités ont retrouvé les médias à lesquels ils ont pu faire une présentation de leurs créations.

Le Jury oecuménique 2018 a attribué son Prix au film : 

Capharnaüm de Nadine Labakiet une Mention spéciale au film : Blackkklansman de Spike Lee États-Unis.

Le Medienboard Berlin-Brandenburg a invité les professionnels des médias allemands et internationaux à nouer de nouveaux contacts et à célébrer les films parrainés par Medienboard dans les jardins du Grand Hôtel à Cannes. 

Nilam Farooq, Caro Cult, Taneshia Abt and Janina Uhse at German Films and Medienboard Berlin-Brandenburg – photo Alexander Sandvoss

L’actrice Veronica Ferres et le Président du German Film Fund, Bernd Neumann.

Avec la collaboration de Cris Lac

 


Translate »
error: Contenu Protégé !!!