écrit par Brigitte & JJ Rolland - © photos Brigitte Lachaud le 1 mai 2012 0 Commentaire

Une tradition qui remonte à la Renaissance.

Charles IX en aurait offert le 1er mai en 1561 comme porte-bonheur – puis associée au début du XXe siècle à la Fête du travail.

Les Romains célébraient déjà au début du mois de mai, les Floralia (Florales), en l’honneur de Flora, la déesse des fleurs.

En Grèce, la tradition existe toujours, on suspend des couronnes de fleurs à l’entrée des maisons.

En France, cette fête existe depuis le Moyen-Age.En 1941, sous Pétain, la Fête des travailleurs devient la Fête du travail et l’églantine rouge, associée à la gauche, est désormais remplacée par le muguet.

Et curieusement, la tradition est restée. Offrir du muguet signifie donc à la personne à qui on le destine, qu’on lui souhaite… tout le bonheur du monde, et notamment du boulot en ces temps agités !

 

Chaque année, c’est un casse-tête pour les maraîchers: le muguet doit être fleuri en temps et en heure. «En 2011, avec la douceur, le muguet était trop précoce. On a dû le freiner afin qu’il ne soit pas fleuri avant le 1er Mai. Cette année, c’est l’inverse. Avec les intempéries, le muguet est sorti trop tardivement de terre», indique Patrick Verron, porte-parole du Comité départemental de développement maraîcher (CDDM) dans le bassin nantais, d’où proviennent plus des trois quarts de brins vendus en France. Le reste venant des alentours de Bordeaux.

 


Translate »
error: Contenu Protégé !!!