Mise en place de navettes maritimes pour les salariés français de la Principauté : un pas de plus pour limiter le trafic automobile à Monaco.

Face à l’augmentation permanente, ces dernières années de la circulation, et afin de limiter l’engorgement régulier de certains axes et diminuer les sources de pollution, les élus du Conseil National demandent au Gouvernement, depuis le début de leur mandat en
2018, la mise en place de différents modes de transport en commun, alternatifs, durables et plus respectueux de l’environnement.
Le Conseil National se réjouit donc de la décision de la Métropole de Nice, en lien avec l’Etat monégasque, de mettre en service des navettes maritimes hybrides, à partir du mois d’août prochain, entre Nice et Cap d’Ail, à proximité du réseau de la CAM de Monaco. Cette
décision est un pas supplémentaire pour encourager les automobilistes à changer leurs habitudes et opter pour une mobilité douce.

Enfin, pour pleinement parvenir à ces changements d’habitude, le Conseil National souhaite que le Gouvernement diversifie son offre de transports alternatifs, en la rendant suffisamment attractive auprès des automobilistes. C’est pourquoi, les élus réitèrent leur
demande d’augmenter leur fréquence et d’instaurer la gratuité des bus en Principauté afin d’en faire, à terme, le mode de déplacement privilégié des résidents en intra-muros.