AccueillittératureActualitésL'ARTISTE NIÇOIS BEN EST DÉCÉDÉ

L’ARTISTE NIÇOIS BEN EST DÉCÉDÉ

L’artiste Benjamin Vautier dit  » Ben « , connu pour ses écrits en lettres rondes blanches sur fond noir, étaient devenus mondialement célèbres. Il s’est suicidé à son domicile sur les hauteurs de Nice (06) Alpes-Maritimes ce mercredi 5 juin 2024. Il « ne voulait et ne pouvait pas vivre » sans sa femme Annie, morte d’un AVC quelques heures plus tôt, ont annoncé ses enfants, Eva, galeriste reconnue à Nice, et François. Il était âgé de 88 ans.

Qui n’a jamais souri en lisant ses pensées : « Rien n’existe pas », « Je ne sais pas qui je suis… », « Cette marche ne mène nulle part ».

Convaincu que « tout est art » et que « tout est possible en art », Ben se singularisa en « signant » (en s’appropriant) tout ce qu’il trouvait : « Les trous, les boîtes mystères, les coups de pied, Dieu, les poules, « Fais moi cygne » etc. », expliquait-il dans les années 1960, époque où il rejoint le mouvement Fluxus. Ce mouvement, dont a fait aussi partie Yoko Ono, la veuve de John Lennon, prône le non-art. « Fluxus porte artistiquement le problème de l’ego », expliquait Ben qui avouait finalement : « Je suis un égoïste ». Mais un égoïste qui a toujours douté, comme le révèle l’un de ses messages : « A quoi sert l’art ? ».

Sur la colline Saint-Pancrace, Ben transforme sa maison en musée à ciel ouvert. Ses œuvres sont présentes dans les plus grandes collections privées et publiques du monde, notamment le MoMA de New York, le Centre Pompidou de Paris, l’Art Gallery of New South Wales de Sydney, ou encore le Stedelijk Museum d’Amsterdam.

Le musée d’Art Naïf Anatole Jakovsky de Nice lui avait donné carte blanche l’été dernier.

Pluie d’hommages des élus qui ne se sont pas fait attendre à cette disparition. « Le monde de la culture perd une légende« , écrit sur les réseaux sociaux la ministre de la Culture Rachida Dati, le maire de Nice, Christian Estrosi, « Je suis bouleversé. Mon ami Ben, ce formidable artiste qui incarne une grande part de la culture à Nice nous a quittés. Il laissera l’image d’un artiste formidable qui aura tant fait rayonner l’école de Nice. La Ville de Nice lui rendra hommage à la hauteur de son génie ».

Le Président de la République et son épouse s’inclinent devant la mémoire d’un artiste qui depuis les collines de Saint-Pancrace à Nice, repoussait sans cesse les frontières, pour mieux écrire, en français, le désastre, l’insolence et la beauté. Ils adressent à ses enfants, à ses proches, leurs condoléances émues. 
La veuve de l’artiste Sacha Sosno, Mascha, explique « Il était l’être le plus génial qui soit ». Il était drôle, il avait de l’humour, il était intelligent. Il était quelques fois odieux avec les autres, parce qu’il était jaloux (rires). J’ai trouvé dans mon tiroir une écriture qu’il a faite à mon mari, qui disait « Je suis jaloux de Sacha, mais je l’aime ».

 

 

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

News