LES TROPHÉES CÔTE D’AZUR ECO REMISES A L’OPÉRA DE NICE

L’ homme veut rencontrer femme Opéra de Nice accueillait ce 7 décembre 2022, la que preguntas hacer para conocer un chico 14e édition des Trophées Côte d’Azur Eco, organisé par le groupe quand on rencontre son ex palmashow Nice-Matin Eco.

Un concert inédit de l’ Orchestre Philharmonique de Nice faisait l’ouverture, où des  entrepreneurs et leurs collaborateurs avec leur savoir-faire, font briller la Côte d’Azur.

En présence de Jean-Louis Pelé, Directeur Général, qui rappelait l’ère nouvelle dans laquelle le groupe est entré depuis deux ans avec l’ambition « de rendre visibles davantage encore les entrepreneurs », Adéle Tanguy, Directrice de la Marque et des Pôles Business, Denis Carreaux, Directeur des Rédactions. « Nous avons la conviction que l’économie est une matière majeure qui nécessite un traitement encore plus approfondi, et nous devons

être plus que jamais aux côtés des acteurs du territoire pour suivre leur actualité, mais aussi, valoriser leurs initiatives et leurs réussites« .

Sur la prestigieuse scène de l’Opéra, cinq catégories, cinq lauréats étaient mises à l’honneur: Green-RSE, Made in Côte d’Azur, International, Startup de l’année, entrepreneur de l’année.

Élu meilleur prévisionniste du monde, Christophe Barraud, chef économiste et stratégiste chez Market sécurities, était l’invité d’honneur. Prévision pour début 2024, une baisse de l’inflation.

Prix Green : F-Reg à Biot. Ses vannes intelligentes permettent de piloter et de stocker l’écoulement des eaux en fonction de leur débit. La société, fondée en 2012 par Emmanuel Suriner et Thierry Courbon, a multiplié ses contrats avec des collectivités

pour améliorer les réseaux d’assainissement des villes et leur permettre de réduire le nombre de déversements des eaux en milieu naturel lors des fortes pluies. Particulièrement utile pour contrer les inondations.

Laurent Londeix Orange – Emmanuel Curinier, Directeur général de F-Reg

Prix Made in Côte d’Azur: Stéphanie Aufrére, Le Comptoir de la Rose, épicerie fine,  cosmétique et parfums. Toutes leurs roses sont cultivées en terres de Grasse.

Tout est réalisé sur place après cueillette des différentes variétés de roses, dont la Centifolia, cultivée dans les champs voisins sans pesticide. Tout est réalisé sur place.

Je souhaite profondément partager cette récompense avec mes collaborateurs. Le Comptoir de la Rose est le fruit d’un travail collectif porteur de sens qui n’existerait pas sans eux. »

Prix International : Therapixel, logiciel spécialisé dans l’intelligence artificielle appliquée à l’imagerie médicale, a développé MammoScreen, un logiciel d’aide à la lecture des mammographies. Grâce à l’intelligence artificielle, il détecte automatiquement les lésions suspectes, faisant ainsi gagner un temps précieux aux radiologues.

Pour son Directeur général, Matthieu Leclerc-Chalvet, ce trophée récompense « les années de travail de nos équipes soudées et engagées. Nous sommes très fiers d’être reconnus à l’international ».

Matthieu Leclerc-Chalvet, Directeur général de Therapixe - Emilie Souilmi de Bpifrance
Matthieu Leclerc-Chalvet – Emilie Souilmi Bpifrance

Startup de l’année : Nanaba, application de soutien scolaire lancée en 2021 qui verrouille pendant quelques minutes – déterminées par les parents – et à intervalles réguliers, les applis préférées des enfants du CP à la 3e. Un professeur de l’Éducation nationale leur est proposé.

La pdg Anne-Laure Monier, s’est dit « très honorée de ce trophée » d’autant plus qu’il est « le premier au niveau local où nous souhaitons nous développer avec la Ville de Nice et la Région Sud ».

Caroline De Labaca – Banque Populaire Méditerranée – Olivier Guérin, CFO, et Anne-Laure Monier, pdg de Nanaba.

L’appel est lancé.

Entrepreneur de l’année : Fredrik Brag de Median Technologies, ex-startup devenue grande (250 salariés dont 160 sur la technopole). Diagnostiquer précocement des maladies comme le cancer du poumon, grâce au développement de solutions basées sur les technologies les plus avancées d’intelligence artificielles, pour exploiter les images médicales.

Une nouvelle reconnaissance aussi pour cette société sophipolitaine qui compte dans ses rangs des spécialistes de l’IA parmi les meilleurs mondiaux et révolutionne, par l’imagerie

Fredrik Brag, fondateur de Median Technologies à Sophia Antipolis – Tanguy Léonard Caisse d’Epargne Côte d’Azur

associée à l’IA, les pratiques de détection du cancer du poumon à des stades très précoces. « C’est une vraie contribution pour une meilleure prise en charge des patients: être soignés plus tôt avec une meilleure chance de guérison, analyse Fredrik Brag, son fondateur et dirigeant. Nous aidons aussi les laboratoires pharmaceutiques et les sociétés de biotechnologie à gérer les images dans les essais cliniques en cancérologie. »

La soirée s’est poursuivi par un cocktail dans les foyers de l’Opéra.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.