écrit par Brigitte & JJ Rolland - © photos Brigitte Lachaud le 2 avril 2020 0 Commentaire

Le déconfinement n’est pas pour demain et il sera long et progressif. Comment en sortir? Le coronavirus ne risque-t-il pas de faire son retour avec une « deuxième vague » lorsque nous en sortirons ?

Edouard Philippe Premier ministre évoque  un “déconfinement qui serait régionalisé” et dévoile de quelle manière le confinement pourrait prendre fin. Il est “probable” que le “déconfinement” ne se fasse pas “en une fois et pour tout le monde“. Le pic de l’épidémie de coronavirus n’est pas dépassé, la saturation des services hospitaliers n’est pas jugulée, en particulier dans les services de réanimation. Et cela ne devrait pas survenir avant la fin avril.

En Europe, aucun pays confiné n’a encore assoupli son dispositif – pas même l’Italie, où le confinement est entré en vigueur le 10 mars, une semaine avant la France.

En Chine, des premières tentatives ont eu lieu. Dans la province du Hubei, berceau de la pandémie, il est à nouveau possible de sortir de chez soi, de travailler et de voyager depuis le 25 mars, deux mois après la mise sous cloche. La capitale régionale, Wuhan, reste toutefois en quarantaine jusqu’au 8 avril. 

AFP

Depuis le début de la mise en place des mesures de confinement, l’activité est au ralenti dans presque tous les secteurs. Et les perspectives économiques ne sont pour l’heure guère rassurantes : la fin des mesures s’accompagnera vraisemblablement d’une récession dans de nombreux pays et d’une forte hausse du chômage. Du coup, bloquer à nouveau des pays entiers en cas de résurgence ou de nouveau pic – dans l’attente d’un vaccin ou d’un quelconque traitement efficace – semble de moins en moins envisageable.

Christophe Castaner a fermement rappelé aux Français que le début des vacances scolaires de printemps dans quelques jours ne sera pas synonyme de « grands départs », en raison du confinement. Pas plus de 40 TGV au départ de Paris et un taux de réservations plafonné à 50%. *

Et puis, le décès de Pierre Bénichou dans la nuit du 30 au 31 mars 2020, à l’âge de 82 ans. Ancien rédacteur en chef du Nouvel Obs, surtout connu du grand public pour ses chroniques pleines de gouaille dans « Les Grosses têtes ».

Il est décédé « dans son sommeil » et à son domicile, a fait savoir son fils Antoine à l’Agence France-Presse. Sa mort, a-t-il précisé, n’est pas liée au Covid-19.

 


Translate »
error: Contenu Protégé !!!
%d blogueurs aiment cette page :