COVID-19 – C’était une décision attendue. Emmanuel Macron a annoncé ce mercredi 31 mars 2021, que le déjà en vigueur dans 19 départements français, sera étendu à tout le territoire métropolitain dès le samedi 3 avril au soir et pour une durée de quatre semaines.

Gouvernement – Emmanuel Macron le 31 mars 2021 à l’Élysée.

Une annonce qui coïncide avec la suspension des liaisons aériennes avec la France et l’Espagne ou encore le durcissement des mesures restrictives dans la ville de Dakhla suite à l’apparition d’un cluster du variant britannique du Covid.

Pour continuer de protéger la vie au présent, c’est à dire les malades, la vie au futur et les  enfants, nous devons pour les mois à venir fournir chacun un effort supplémentaire”, a déclaré le Présient, lors de son allocution.

Ces mesures, déjà en place en Ile-de-France et dans les Hauts-de-France notamment, comportent la fermeture de certains commerces dits “non essentiels” et l’interdiction de se déplacer à plus de 10 km du domicile sauf motif impérieux. Les déplacements inter-régionaux seront également interdits après le 5 avril, sauf motif impérieux avant de laisser le temps aux Français de choisir le lieu où ils souhaitent se confiner.

Fermeture des écoles sur tout le territoire à compter de ce vendredi 2 avril. Le président de la République a rappelé que le virus circulait de manière active dans les établissements scolaires et qu’afin de freiner sa progression : “Nous allons fermer durant trois semaines les crèches, les écoles, les collèges et les lycées“. Il a également annoncé une adaptation du calendrier scolaire. “La semaine prochaine, les cours pour les écoles, collèges et lycées se feront à la maison. Les deux semaines suivantes, la France entière sera placée en vacances de printemps“, a-t-il annoncé.

Le couvre-feu à 19h sera maintenu, les rassemblements en extérieur seront limités à six personnes maximum et le recours au télétravail sera également systématisé.