écrit par Brigitte & JJ Rolland - © photos Brigitte Lachaud le 11 mars 2019 0 Commentaire

Sheika Awad, née à Monaco, n’a que 22 ans. Son processus créatif s’est révélé à 19 ans à peine, lorsque qu’elle vivait à Londres.

« L’art parle avec des mots que vous ne pouvez pas prononcer vous-même, éclaire ce qui est caché tout au fond, trouve l’âme sans la chercher et définit la sensibilité. » déclare-t-elle.

Première exposition personnelle pour cette jeune artiste peintre autodidacte qui s’est récemment révélée à Londres. D’origine libanaise, elle exprime sa création avec spontanéité et talent.

Créer, c’est sa manière de plonger dans un imaginaire où règne son esprit, libre et indépendant. Elle ne s’impose ni règles ni techniques, sa créativité est une expression totalement spontanée, utilisant le subconscient comme guide et la main comme outil.

Son travail est toujours une interaction directe entre la peinture et son support, sans préparation préalable.
Autodidacte, elle est très tôt fascinée par l’art en tant que message, et par les interactions entre réalité et subconscient.


C’est ce 7 mars que l’artiste a organisé un vernissage dans les élégants espaces d’exposition du Méridien Beach Plaza de Monaco pour sa première exposition du 4 mars au 13 mai 2019,

où pas moins de 22 peintures ont été  dévoilées, révélant ainsi des conversations fascinantes entre son âme et son être.

Sheikha est constamment dans l’acte de créer, peindre et utiliser différents supports, y compris des vêtements, pour laisser libre cours à son l’expression.

 

 

« INTERACTIONS, ODE TO J »
Exposition au Hub Le Méridien Beach Plaza Monaco 
Du 4 mars au 13 mai 2019