dimanche, octobre 24, 2021
AccueillittératureActualitésST-TROPEZ - RENAUD MUSELIER RENCONTRE LES PROFESSIONNELS DU TOURISME

ST-TROPEZ – RENAUD MUSELIER RENCONTRE LES PROFESSIONNELS DU TOURISME

  • Saint-Tropez, lieu hautement touristique en période estivale, avait été choisi, par Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Président de Régions de France, pour rencontrer les professionnels du Tourisme.

Aux côtés de François De Canson, Conseiller régional, Président du Comité Régional de Tourisme Var (83), Sylvie Siri, Maire de Saint-Tropez, Vincent Morisse, Maire de Sainte-Maxime 83 (Var), Président de la Communauté de Communes Golfe de Saint-Tropez,

Sylvie Siri – Maire de St Tropez

Philippe Leonelli, Maire de Cavalaire-sur-Mer, Jean-Pierre Ghiribelli, Président de l’Umih, christophe Chauvin, Directeur du Byblos et des Caves du Roy, et les professionnels du Monde de la Nuit, dont Jean Roch, dirigeant des Vip Room.

« Être ici aujourd’hui à 10 jours des réouvertures n’est pas anodin. Vous êtes l’épicentre du tourisme estival. Saint-Tropez, ce Golfe mythique, vers lequel tous les regards convergent au coup d’envoi des beaux jours. 130 ans que ça dure !

Cet été plus que jamais, vous serez l’objet d’attention sur votre exemplarité à gérer ce que certains qualifieraient d’ingérable : tenir le cadre pour que la fête ne s’arrête pas. Ramenez le sourire et la joie de vivre, je veux réussir le cœur de saison 2021 et notre été indien. Nous le devons à nos professionnels et les errements connus ces derniers mois qui nous ont mené à une saison ski cauchemardesque, ne doivent en aucun cas se reproduire.

L’été, c’est 50 % des recettes touristiques en région, on ne va pas à nouveau se laisser handicaper par des postures stériles d’équipes hors-sol qui collectionnent des décisions iniques ».

« Je suis près de vous pour accompagner la reprise » : Quelques chiffres :

2,4 milliards d’euros engagés dans la crise, 960 000 aides versées aux entreprises et associations, 36 000 appels reçus en un an sur le portail dédié, nous avons contribué à hauteur de 36 millions d’euros au Fonds National de solidarité, 24 % du Fonds Covid-Résistance (37 millions d’euros) monté avec vos collectivités ont été versés aux entreprises du tourisme, abandon de notre part d’impôts de production négociée avec l’État (50% de vos cotisations).

« Des dispositifs qui vous sont dédiés :  4 millions d’euros INVESTour pour densifier vos fonds propres, 4 millions d’euros pour accompagner votre digitalisation, des subventions allant jusqu’à 100 000 euros pour vos investissements écho-responsables ou liés au handicap,  l’aide au loyer du mois d’avril 2021, 500 euros, le chèque réouverture, 1 000 à 5 000 euros.

Le chèque réouverture s’adresse aux entreprises créées avant le 31 mars 2020, réalisant entre 50 000 € et 2 millions d’euros de chiffre d’affaires HT, et relevant notamment des secteurs de la restauration, de l’hébergement touristique, des discothèques, des salles de sport, des lieux d’exposition…

Le forfait « Bol d’Air soignants » 400 euros. Ce forfait sera attribué pour des séjours effectués entre le 1er juillet et le 30 septembre 2021, sur le territoire régional, et d’un montant global minimum de 800 euros. 

Une campagne de relance promotionnelle de grande ampleur, fédérant un budget exceptionnel de près de 4 millions d’euros, pour toucher nos clientèles intrarégionales, nationales et européennes.

Mais aussi 10 millions de chèques vacances « au secours du tourisme » disponibles sur la région, et 1 000 places supplémentaires de formation aux métiers du tourisme portées par la région. J’ai décidé de réactiver le dispositif de soutien aux communes dans leur décision d’exonération de droits de terrasse et de redevance de plage : 3,5 millions d’euros. Enfin, il me paraît crucial de souligner une urgence : quel programme de vaccination pour les personnels en contact avec le public qui reprennent leur activité.

Sylvie Siri Maire de St Tropez – Pean-Pierre Ghiribelli, président de l’Umih 83

Sur le cas précis des Discothèques : Nous sommes tous face au même constat, effroyable, vertigineux : un triste record 14 mois de fermeture consécutifs, sur 1 600 entreprises en France, 100 fermetures définitives, et une autre centaine a été placée en redressement, 42 000 personnes sur le bord de la route, aucune visibilité donnée lors de l’annonce du plan de réouverture par Emmanuel Macron, c’est simple : vous êtes les seuls.

La Région a répondu présent pour soutenir le monde de la nuit en portant le Volet 2 du Fonds National de Solidarité : près de 8 millions d’euros pour 142 structures … dont 41 dans le Var. Nous avons avec François de Canson relayé, insisté pour que vous basculiez dans la nouvelle mouture « coûts fixes » sans condition de CA avec rétroactivité au 1er janvier.

Mais le compte n’y est pas, et des pans entiers restent sans réponse. Une seconde saison noire est inacceptable !
Vous avez déposé un recours auprès du Conseil d’État, il est clair que je ne peux qu’abonder en votre sens. Surtout quand on sait qu’en moyenne les deux tiers du chiffre d’affaires sont censés se réaliser entre mai et septembre inclus… hors établissements saisonniers cela s’entend.

Sans aucune volonté de monter une profession face à une autre, je m’interroge sur quelle règle de bon sens peut conduire à autoriser mariages et concerts et en même temps laisser vos établissements fermés.
Mariages et concerts vont pouvoir se tenir librement à compter du 30 juin, alors qu’ils se déroulent de la même manière, en lieux clos, dans un contexte festif, avec de la danse et des boissons alcoolisées.

Idem pour les bars et restaurants à ambiance musicale… Sur quel fondement peut-on invoquer un respect des gestes barrières dans un cas, et un risque de propagation épidémique dans l’autre ?
Sans parler de la problématique du brassage générationnel dans les mariages où les petits enfants s’endorment dans les bras des grands parents… brassage plutôt limité dans vos murs.

Il est hors de question de connaître les mêmes dérives cet été que l’an passé.
Nous sommes accompagnés aujourd’hui de nombreux maires, tous ont connu des débordements inédits : fêtes sauvages, hordes dans les rues et sur les plages à l’heure de la fermeture des bars, drames en cascade lié au protoxyde d’azote …
Et ce n’était le résultat que de 2 mois de confinement … qu’en sera-t-il aujourd’hui après l’année que nous venons de traverser ?

A ce titre nous avons voté le 23 Avril dernier le dispositif « Région Sud, une Région sûre » dans lequel les collectivités seront accompagnées dans leurs investissements en matière de dépenses relatives à la vidéo protection et aux bornes d’appel de secours, incluses dans des projets d’aménagement ou d’équipements publics.

Quid des places fortes d’un pan de notre culture musicale

Marc (Cerrone) merci pour votre présence, vous êtes le témoin de la place centrale de nos établissements festifs de nuit dans la diffusion internationale de nos productions musicales.
Elles se vivent, se partagent et sont les supports de tranches de vie entière.

Je rappelle que les musiques électroniques en France pèsent près 500 millions d’euros
C’était vrai du temps d’Eddy Barclay quand vous passiez au Papagayo, c’était vrai dans les années 2000 quand vous étiez avec Bob Sinclar, quand toutes les scènes accompagnaient l’éclosion de DJ comme Martin Solveig, David Guetta ou les feu Daft Punk, c’est vrai aujourd’hui avec toute la nouvelle génération The Avener ou Hyphen Hyphen pour ne citer que les niçois…

Je rappelle que les musiques électroniques en France pèsent près 500 millions d’euros (près de 20% du marché des musiques actuelles) 71% étant le CA des discothèques 11% celui des festivals…

A l’heure où d’autres pays mènent des expérimentations sans mesure barrière comme l’Angleterre qui vient d’enchainer 2 soirées de 3 000 personnes chacune sous test antigénique, la seule alternative proposée en France reste la fermeture.

Vous devez pouvoir ouvrir cet été sous protocole raisonnable avec le Pass sanitaire proposé pour les futurs évènements concerts, stades, festivals… (test négatif ou vaccin). Vos professionnels en contact doivent pouvoir être vaccinés comme toutes les autres professions prioritaires. Dès lundi je saisirai le Premier ministre sur le sujet clé des réouvertures des discothèques ».

 

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Most Popular

Recent Comments

gisèle bienne on DSC_0976
error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :