écrit par Brigitte & JJ Rolland - © photos Brigitte Lachaud le 2 novembre 2017 0 Commentaire

Ce 31 octobre 2017, S.A.S. le Prince Albert II et le Maire Georges Marsan, en présence de
Monseigneur Bernard Barsi, Archevêque de Monaco, de S.E. M. Serge Telle, Ministre d’Etat, et de représentants des plus hautes instances monégasques, ont inauguré le nouveau Centre Botanique du Jardin Exotique.


Organisé sur trois niveaux et imaginé par les architectes Fabrice Notari et Rudy Ricciotti, le nouveau Centre Botanique du Jardin Exotique regroupe 900 m2 de serres et 1 000 m2 d’abris mais aussi 200 m2 de locaux pour le personnel.

Il a nécessité deux ans de travaux et s’inscrit au cœur d’un quartier en pleine mutation, l’entrée de
ville Ouest supérieure de Monaco.
Le déménagement du Centre Botanique du Jardin Exotique de Monaco, initié en novembre 2016 et supervisé par son directeur Jean-Marie Solichon, s’est achevé au cours de l’été. Au total, 10 500 plantes – 500 en bac et 10 000 en pot – ont été transférées dans les nouvelles serres. « Ce déménagement pensé et réalisé par les équipes du Jardin Exotique de Monaco a été un véritable défi », a souligné le Maire Georges Marsan dans son discours. « L’objectif était donc de maintenir dans les meilleures conditions notre collection de cactées et autres plantes succulentes. Nous pouvons dire aujourd’hui que l’ensemble des plantes réagit bien ».


Créé au début des années 60 et directement rattaché au Jardin Exotique de Monaco, le Centre Botanique, qui s’appuie sur une équipe de 7 jardiniers spécialisés, répond à deux objectifs : la conservation d’une collection de référence de cactées et d’autres plantes succulentes, assurant la protection ex situ de ces végétaux souvent rares et menacés dans la nature; la multiplication d’une partie des sujets destinés à prendre place dans le Jardin ou à être exposés lors de floralies.
« Nous disposons aujourd’hui d’une structure cohérente, moderne et esthétique. Nous avons donc également souhaité, outre le côté scientifique, en faire un projet à vocation culturelle et touristique en ouvrant les serres au public », poursuivait le Maire.


En effet, dès le printemps prochain, l’espace piétonnier qui longe l’intégralité des serres sera en accès libre et à partir de septembre 2018, des visites commentées seront proposées en complément de la visite du Jardin Exotique et de la Grotte de l’Observatoire.

Le déménagement en chiffres :
10 500 plantes à déménager (10 000 en pot et 500 en bac)
La plus lourde pèse 2 tonnes, la plus grande mesure environ 11 mètres, la plus ancienne a été introduite en 1954 (Aloe eminens). 85 % sont des plantes protégées (Convention de Washington, liste rouge UICN)
13 km de planches, 6 km de piquets, 230 m3 de substrat spécialisé, 120 000 clous.


Translate »
error: Contenu Protégé !!!